AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le temps passe, mais je ne le voie plus... [ PV: Evan et Jennyfael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eleonor L. Walker

avatar

Féminin
Devoirs : 4
Localisation : Dans sa chambre
Emploi/loisirs : Équitation
Humeur : Je suis perdue...

MessageSujet: Le temps passe, mais je ne le voie plus... [ PV: Evan et Jennyfael]    Lun 14 Avr - 23:36

La salle vide de musique où les faibles rayons du Soleil passait à travers les fenêtres venait d’être nettoyer par le concierge quand une jeune fille y entra. Le par terre brillait légèrement quand les rayons frappaient le sol, éclairant faiblement la pièce. Il ne devait pas être plus tard que 6heure du matin. Le Soleil venait de se levé, laissant voir une nouvelle journée magnifique. Sur l’herbe d’un magnifique vert soyeux brillait la rosée du matin. L’élève posa doucement la paume de sa main contre une des fenêtres de la pièce pour pouvoir regarder le magnifique Jardin de Nobilis. Les deux magnifiques océans de la jeune fille regardaient les fleures qui commençait à fleurir annonçant le début du printemps. L’étudiante n’avait jamais aimé l’hiver. Ses flocons blancs lui rappelait beaucoup trop les années de malheur qu’elle avait du supporter. Ces magnifiques cheveux bleus ciel était toujours attaché en couette depuis le jour où elle avait perdu à jamais son innocence. De temps en temps elle fixait les oiseaux s’envolaient dans le ciel. Elle regarda un moment ce magnifique paysage avant de doucement commencé à chanter.

« Dans la nuit règne le silence…
Enveloppant les villages d’une neige cachant les visages.
Sur les bras et mains que j’ai tendu.
Les flocons de neige qui tombaient en tournant ont disparut.
Que du temps perdus… »


La jeune fille chantait doucement, sa voix résonnait dans l’école endormit. Son cheveux bleu volait à chacun de ses petits mouvements, lui donnant l’impression qu’elle était un ange. Enfin… N’en n’était-elle pas une, sincèrement? Un ange, c’est une … personne qui est au delà des nuages, morte, qu’on dit, mais dont son esprit vint aidé chaque personne dans le besoin. Un être surnaturel, doué d’une force à sourire à tout épreuve. C’était tout à fait Eleonor. Une ange morte, mais qui continue d’aidé les autres. Elle se dirigea lentement vers le piano et doucement commença à poser ses doigts sur les pièces. On aurait dit qu’elle les effleurait à peine, mais cela produisait un sons si magnifique qui allait si bien avec sa voix. N’importe qui qui serait venu à ce moment aurait crus voir un ange. Mais personne ne vint, et l’étudiante avait fait expret. Elle ne voulait que personne la voit dans un moment d’aussi grande faiblesse. Plus sa voix mélodieuse remplissait l’école, plus elle se perdait dans ses pensées.

Petite, Eleonor avait encore une innocence comme les autres, une joie dans ses yeux que tout petite fille aurait. Fille unique dans sa famille, elle ne sortait pas trop voir l’extérieur, son père craignant qu’elle ne s’enfuisse. À l’âge de 5 ans, elle rencontra ses cousins. Ses longs cheveux bleus - eh oui, elle avait déjà de LONGS cheveux… D’aussi loin que vont ses souvenirs, ils ont toujours été longs.- pendant du côté droit, pendant qu’elle penchait la tête pour fixer ses cousins et cousines. Comparé à leur petite famille, eux, ils étaient vraiment plusieurs. Mais le premier qu’elle remarqua ne fut ni le garçon qui s’exclama qu’elle était « trop mignonne », ni l’autre qui lui ébouriffa les cheveux. Ce fut plutôt ce jeune garçon d’à peu prêt 7-8 ans, quoique la jeune fille ne fut pas vraiment sûr sous le coup, au cheveux verts qui ne fit que la fixé en silence. Eleonor sautilla jusqu’à lui et s’accrocha à son cou en riant.

« Gaooo! »

Oui, malgré son âge avancé, la jeune fille ne prononçait aucun mot… Du moins aucun mot avec un sens.

« Evan, ma chérie… Ce garçon s’appel Evan. »
« Eyan! Eyan! »

Eleonor rigola doucement en s’accrochant un peu plus au cou de son aîné. Pourquoi lui en particulier? Même Eleonor ne pourrait pas vraiment vous répondre clairement. C’était lui, c’est tout. Lui qu’elle voulait comme grand frère. Ce fut même Evan qui lui apprit la plus part des mots qu’elle sait aujourd’hui. Sans savoir pourquoi, Evan réussit à quelques semaines à faire parlé correctement la jeune El’ malgré que ses gouvernantes n’avaient pas réussit, même avec tout leurs efforts.

Un long frisson de douleur parcouru le corps de Eleonor en ce moment précis, alors qu’elle venait de changer de chanson sur le piano. Elle pouvait encore sentir la lame aiguisé glissait contre sa fine peau sur ses bras, le rire alcoolique de son père, ses yeux se remplissant de larmes comme deux océans quémandant de l’aide. Son cris résonnait dans la maison vide. Elle se débattait sauvagement avec ses petites jambes pendant un moment, avant que son esprit se perde dans la douleur. L’étudiante pouvait encore la sentir, cette douleur lui déchirant les bras. Les larmes tombèrent sur quelques touches du piano, mais elle continua à joué comme si de rien n’était.

Eleonor s’enferma un peu plus sur elle-même et les seuls moments où elle parlait encore et souriait c’est quand elle rejoignait sa deuxième famille, soit la famille de Evan. Eleonor allait toujours rejoindre son frère aîné pour s’accrocher à sa jambe et se cachait derrière lui en souriant. Bien-sûr, Evan avait été inquiet de voir ses marques sur le corps de sa protégée - bien qu’il n’osait pas toujours le dire -, mais la jeune fille n’avait pas su quoi répondre.

La douleur dans son bas ventre revenait d’un coup, comme un coup de poing en plein ventre. À ses 13 ans, son père l’avait traité comme un déchet. Il lui avait d’abord détruit ses magnifiques cheveux, avant d’utiliser son corps comme un jouet. Eleonor écrasa d’un coup les touches du piano en criant légèrement de douleur.
Ce fut ses cousins qui la découvrirent, la sauvant pas la même occasion de son père. Grace à eux, elle put dénonçait ce que son père lui avait fait et allait vivre par la suite avec Evan et sa famille. Elle avait eu si mal…

Durant ses années, personne ne pouvait l’approcher hormis la femme de la maison, Imogen, et Evan. Dès qu’un autre homme l’approchait de trop prêt, elle commençait à crié et Evan se mettait en colère contre ses frères. Evan était le seul homme qui pouvait encore la prendre dans ses bras et qui pouvait la consoler chaque soir. Eleonor ne parlait jamais beaucoup durant les années qui suivit, mais elle restait quasiment toujours accroché à Evan quand il était là.

Eleonor se leva doucement du banc et quitta la salle de musique, serrant contre elle ses petits poings. Elle alla dans le hall d’entrée et ce laissa tombé sur le sol froid, prêt de sa valise. Elle venait de poser pied à Nobilis et le directeur lui avait permit d’aller dans la pièce de musique en attendant que les autres élèves se réveillent et qu’ils puissent choisir avec qui elle passerait le reste de l’année. Elle rajusta un peu son uniforme, fixant en silence les couleurs de sa nouvelle ‘maison’. Blossom, comme Evan. Elle posa sa tête sur ses bras repliés contre elle et soupira, la voix tremblante. Elle n’avait pas voulu venir ici, mais vu que Evan y était, Imogen, sa « maman » , lui avait dit qu’elle se sentirait mieux. Et qu’elle pourrait se rouvrir aux autres. Mais comment… Comment se rouvrir aux autres quand nous avons tout perdu. Elle fixa le plafond en soupirant. Désormais, elle n’avait plus le droit de pleurer, plus le droit de se laisser aller dans la douleur. Elle devait grandir, ne pas se laissé allé. Et surtout, ne jamais… jamais oublié qu’elle passait après tout le monde. Eleonor soupira et se laissa tombé sur le sol, ce couchant contre les pierres froids du hall d’entrée. Le temps défilé devant elle, mais encore une fois, elle ne remarquait pas. La jeune fille était pourtant une fille joyeuse devant sa famille, qui essayait toujours de montrer que tout allait bien, mais dès qu’elle se retrouvait seule, la douleur revenait comme un coup de poing et son sourire disparaissait, comme un masque qu’on retirait. Eleonor ferma les yeux, se fichant bien de qui pourrait la voir en ce moment précis. Elle devait tout façon attendre Evan…
Attendre…

Alors qu’elle était sur le point de s’endormir, elle entendit des pas s’approchait d’elle. Elle grogna un peu en ouvrant difficilement les yeux. Quand elle réussit à voir claire, son cousin la fixait un peu inquiet, une jeune fille aux cheveux roses à ses côtés. Eleonor cligna un moment des yeux pour se réveillé, puis finit par sourire. 



« Eyan! Gaaaao! »



C’était un bon matin façon Eleonor. Elle se leva d’un bond, s’époussetant rapidement, avant d’attraper le bras de son frère pour venir se collé contre lui et en même temps, se caché de la jeune fille a côté de son frère. Oh, elle semblait bien gentille, là n’était point le problème, mais elle restait ce qu’elle était. Brisé. La jeune fille posa sa tête contre son aîné, soupirant un peu pour se réveiller. 



« Il est quel heure? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan T. Abberline

avatar

Masculin
Devoirs : 91
Localisation : Au terrain de tennis
Emploi/loisirs : ... Comme si j'allais le dire
Humeur : Éveillé. Fais pas chier.

MessageSujet: Re: Le temps passe, mais je ne le voie plus... [ PV: Evan et Jennyfael]    Ven 4 Juil - 2:05


« Ma précieuse. »
Avec Jennyfael N. Corleone & Eleonor L. Walker



Il y avait quelques jours, Evan avait reçu une lettre de ses parents indiquant dans celle-ci que Eleonor viendrait à Nobilis. Mais qui était Eleonor ? Sa cousine. Cette petite qui avait un lien très fort avec lui, et qui était sa précieuse Eleonor. Ils ne s'étaient plus lâchés, c'était lui qui l'avait défendue, lui qui s'était occupé d'elle. Il était comme son grand frère, protecteur envers elle. C'est doucement qu'il se levait, se préparant à son aise en se demandant si Eleonor n'était déjà pas arrivée. Une fois prêt, il allait au dortoir des filles attendre Jennyfael, qui ne tardait pas à le rejoindre. Bien sûr elle savait qu'il devait aller chercher sa cousine. Jennyfael savait tout, car il ne lui cachait rien. Elle était sa petite-amie après tout.

Il se penchait sur elle pour l'embrasser chastement sur les lèvres, la fixant dans les yeux. Il lui sourit ensuite, lui prenant délicatement la main.

« Tu as bien dormi ? J'espère que cela ne te dérange toujours pas de m'accompagner chercher ma petite cousine. »

Après la réponse de la demoiselle, il l'emportait dans le jardin, le traversant lentement, comme pour profiter du beau temps qui s'annonçait. Arrivés dans le hall, Evan chercha du regard sa petite et précieuse Eleonor et puis, il se stoppait sur la petite Blossom endormie sur ses valises. Il pointait du doigt à Jennyfael puis ils s'avancèrent vers Eleonor. Il la regardait s'éveiller, légèrement inquiet. Et si elle n'avait pas assez dormi ? Elle réveillait et lui sautait sur le bras, criant joyeusement son prénom. Eyan. D'abord un peu surpris, le Blossom laissait son regard s'attendrir sur sa petite sœur, posant sa main sur ses cheveux.

« Je suis content que tu sois là. Tu vas bien ? Tu as assez dormi ? »

Le ton doux du Blossom pouvait surprendre, lui qui était si ronchon d'habitude. Il se baissait à la hauteur de sa cousine, pointant Jennyfael, voulant la rassurer.

« C'est Jennyfael, n'aie crainte, c'est ma petite-amie. », il posait sa main sur la tête d'Eleonor, souriant, « Tu as faim ? Tu ne te sens pas trop fatiguée ? »

Code par Maozora (Mutty).



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« WALKING »
On Delta Bay

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennyfael N. Corleone
Donzelle sauvage ♥
avatar

Féminin
Devoirs : 104
Localisation : Trouve-moi!
Emploi/loisirs : Étudiante, faire de la musique, chanté, tir à l'arc ...
Humeur : Changeante

MessageSujet: Re: Le temps passe, mais je ne le voie plus... [ PV: Evan et Jennyfael]    Ven 4 Juil - 20:09


Colocation familiale ... Je t'aiderais toujours, tu es comme une belle-sœur!
La veille, la direction l’avait convoqué pour lui annoncer que l’académie allait accueillir une nouvelle élève et qu’elle allait être sa nouvelle colocataire. Naturellement, il comptait sur elle pour aider la demoiselle à s’intégré et à sa familiarisé avec la vie de l’école en plus de l’aider si elle en avait besoin. Jennyfael était un peu stressé à l’idée de devoir aider quelqu’un et de rencontrer sa nouvelle colocataire après le départ de Natalia. Ceci dit quand la direction lui dit le nom de la demoiselle, l’anglo-italienne ne tillât pas sur le coup. Elle leur assura qu’elle fera tout son possible pour aider au séjour de la nouvelle étudiante.

Ce fut simplement rendu à son dortoir qu’elle comprit que la demoiselle était en fait la cousine de son petit ami. Elle ne put s’empêcher de sourire et de prendre son téléphone portable et d’envoyer un message à Evan pour lui raconter ce qui venait de se passer. Naturellement, la demoiselle ne se coucha pas trop tard pour être en forme pour accueillir la chère cousine de son apollon Australien.

Le lendemain matin, elle se leva et prépara la chambre pour qu’elle soit impeccable et s’habilla d’une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] blanche légèrement rosée et s’attacha les cheveux avec un ruban noir de manière à obtenir une queue de cheval. Quand elle sortit, Evan l’attendait. Elle arriva toute souriante et répondit au baiser chastement également avant de mettre sa main dans la sienne.

« J’ai très bien dormis et toi? Et non ça me dérange pas, c’est naturel voyons! »

Elle marchait main dans la main avec Evan se laissant guider par le jeune homme à la chevelure verte.  Au loin, une demoiselle dormait littéralement sur ses valises, ce qui fit sourire Jennyfael. Arriver près d’elle, elle observa cette petite famille avec un grand sourire. Intérieurement, Naomi avait l’impression qu’elle allait très bien s’entendre avec Eleonor. Elle laissa son homme parler tout en restant près de lui. La demoiselle d’origine de la Sicile devait piétiner sur sa timidité et s’ouvrir rapidement à la demoiselle, sentant que si elle ne le faisait pas ça allait être beaucoup plus compliqué et puis elle sentait que d’un côté, elles se ressemblaient beaucoup toutes les deux.

« Si tu veux, on peut tous aller manger quelque chose au réfectoire? Nous n’avons pas encore mangé … oh mais avant tu pourrais t’installer si tu veux. C’est moi ta colocataire. », dit-elle en lui souriant. «  J’espère qu’on va bien s’entendre … »

codage par Junnie sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Inugami style *-* ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonor L. Walker

avatar

Féminin
Devoirs : 4
Localisation : Dans sa chambre
Emploi/loisirs : Équitation
Humeur : Je suis perdue...

MessageSujet: Re: Le temps passe, mais je ne le voie plus... [ PV: Evan et Jennyfael]    Lun 7 Juil - 7:02

Âgée de 15 ans, cela ne faisait que 2 ans que les horreurs avec son père avait enfin prit fin. Cela faisait aussi 2 ans que la jeune fille essayait désespérément de rapprendre à bien manger, à bien  s’occuper d’elle, à s’habiller, à se laver… En faite, à cause de son père, elle avait commencé à oublié à prendre soins d’elle ce qui arrivé souvent à de fâcheuses situations comme le fait qu’elle oublié de manger ou, encore, de prendre sa douche. Des fois, cela devait être la mère de famille, Imogen, ou Evan qui s’occupe d’elle, quand la jeune fille oublié trop longtemps de s’occuper d’elle-même. S’en était vraiment triste quand on y pensait quelques secondes.

Eleonor était depuis une jeune fille peureuse et assez timide de nature. À cause de son père et de ses événements, elle ne faisait plus confiance à personne et paniquait facilement dès qu’elle faisait face à une nouvelle personne. Même si cette personne pouvait être la personne la plus gentille de l’univers. C’est pourquoi quand elle s’accrocha au cou de son frère de coeur, elle prit peur en voyant la jeune fille aux cheveux roses. La petite princesse se cacha rapidement derrière Evan, comme si celui-ci pouvait la protéger de tout, ce qui était vrai.

La jeune fille leva son regard bleuté vers son frère, puis sourit doucement après un moment. Les sourires d’Eleonor était toujours adorable et remplit de… Quelque chose de spécial. Ils étaient magnifiques tout simplement. D’un coup, tu avais l’impression que tout tes problèmes s’envolaient en voyant cet adorable sourire. Elle passa ses bras autour du bras d’Evan, riant doucement.

« J’ai assez dormit, ne t’en fait pas! Le sol n’était pas des plus confortables, mais ça me vas! Je peux bien dormir ici! »

Oui, vous aviez bien entendu. Si on lui dirait de dormir là, elle le ferait sans rouspéter une fois. À nouveau, la Blossom tourna son regard vers Jennyfael quand Evan la présenta. Elle la fixa de haut en bas, préférant garder le silence. Elle entrouvrit les lèvres lentement seulement quand la petite amie de son cousin eu finit de parlé.

« R-Ravi de faire ta connaissance. Donc… J’ai un lit pour dormir…? »

Elle rougit brusquement, puis prit rapidement ses valises pour changer de sujet. Elle commença à marcher rapidement vers le dortoir - enfin, plus vers… n’importe où -.

« Bon eh bien direction le dortoir… et après on ira manger! GaaAAAAH. »



Elle s’entremêla les pieds dans ses propres pieds et tomba au sol. Elle resta un moment au sol, soupirant intérieurement, avant de se relever en s’époussetant. Oui, elle était rendu habituée depuis le temps. Eleonor se releva en riant un peu, puis suivit Jennyfael et Evan, trottinant derrière eux.

Arrivé au dortoir, la jeune fille posa doucement ses valises prêt de son lit, sortant sa peluche pour la poser sur son lit. À son cou, elle avait le seul cadeau de sa mère, son collier. Eh bien, sur son lit, elle avait le seul cadeau de son père, un toutou. Evan n’avait jamais comprit pourquoi elle l'avait gardé malgré tout ce que son père lui avait fait…

Après le dortoir, les trois se dirigèrent vers le réfectoire. Eleonor tenait une des mains de Evan dans le sienne, fixant en silence Jennyfael. Elle finit par murmurer lentement, caché un peu derrière Evan.

« Tu es jolie… J’aimerais bien te ressembler plus tard… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps passe, mais je ne le voie plus... [ PV: Evan et Jennyfael]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps passe, mais je ne le voie plus... [ PV: Evan et Jennyfael]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le temps passe, mais jamais ne trépasse.......
» Le temps passe, mais les sentiments restent éternel (Pv : Kim Lewis)
» (m) Le temps passe, mais rien ne change - Lien familial
» Tu vois au début je t'aimais pas beaucoup. Mais là plus le temps passe moins je peux te saquer ~ Hansel
» Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ; l'homme passe, mais sa renommée survit. [FANFICTION]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noblesse & Indécence :: Nobilis Academy :: Batiment principal :: Hall :: Hall principal-
Sauter vers: