AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tourner dans le vide. | Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mutty D. O'Brian
Moulin à parole confirmé !
avatar

Masculin
Devoirs : 339
Localisation : Je te colle o/
Humeur : Causeur !

MessageSujet: Tourner dans le vide. | Libre    Sam 12 Avr - 2:44


Sadness
Tu avais beau en être là, tu souriais. Pour un garçon qui supportait très mal l'hypocrisie, tu te retrouvais bien malgré toi être bon acteur. Pourquoi tu faisais ça ? Pour éviter qu'on s'inquiète pour toi ? Pour qu'on aie pas la puce à l'oreille ? Par fierté ? Non. Tu avais beau avoir une fierté, tu étais incapable d'utiliser ce détail comme prétexte. Tu riais, comme si tu n'avais jamais été atteint. Comme si tu ne souffrais pas. La boule dans la gorge. Tu les quittait bien rapidement, prétextant vouloir prendre l'air. Tu montais les escaliers, la main sur la rambarde, le regard caché, le sourire évanouit.

Ton cœur se serrait douloureusement dans ta poitrine, chaque pas étant un supplice. Ton cerveau se tordait dans les souvenirs. Et ça faisait mal. Mutty, le souriant, le gentil, l'amoureux, le romantique. Tout s'était effondré. Elle était partie. Elle n'était plus à toi. Pourquoi. Et tu as commencé à courir dans le couloir, serrant les dents, ouvrant avec brutalité la porte, le vent frôlant avec violence ton visage, les yeux à découvert. Les larmes aux bord. L'envie de frapper, la colère, la tristesse, le désarroi. Ça devait t'arriver, à toi et toi seul. Incapable de lutter, incapable d'avoir tout stopper.

Tu t'approchais de la barrière de sécurité, fixant l'horizon. Tu t'étais fixé de la demander en mariage, d'avoir des enfants, de l'aimer jusqu'à l'éternité, de faire brûler la flamme sans s'éteindre, passionnément. Pour toujours. Toi qui tenait pourtant debout, comme un château de carte d'un simple souffle,s'était effondrer. Ton monde. Ton bonheur. Les poings serrés, ton cœur explosait. Les larmes à flots, comme un torrent inépuisable roulait sur tes joues. Ton regard rougissait, les vaisseaux ressortant de ce regard vairons pourtant si bienveillant.

Tu frappais la grille, les mains sur tes tempes, t'arrachant les cheveux. Tu ne seras jamais heureux. Tu vivras comme ça pour toujours. Et tu pleurais, tu criais, de tes sanglots déchirants, ton âme en peine. Tu mourais petit à petit. Tu sombrais. Aspiré dans les abysses infinies du vide. Le néant. Tu te retenais, encore un peu...

« Pourquoi... Pourquoi... », le cri déchirant de ton cœur se libérait enfin, « NATHALIA !!! POURQUOI ! JE MEURS SANS TOI ! REVIENS ! », tu t'écroulais sur le sol, laissant le flot de tes larmes bercer l'endroit, « ...Reviens... Reviens... »

Ta tête cognait avec brutalité le sol, te sonnant et pourtant, tu étais incapable de sentir la douleur. Tu t'arrêtais cependant après quelques coups, sentant un liquide chaud couler de ton nez. Ta chemise à présent tâchée, tu relevais la tête, couché comme un homme en train de mourir. Dans l'agonie. Dans une mort vivante. Elle était ton monde. Elle était tout ce que tu avais imaginé. Tu faisais pitié, tu faisais peine à voir. Tu étais seul. Et tu pleurais. Tu pleurais...









❝I gotta stay High all the time

BY TCHI ON APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://indecent-nobless.forum-gratuit.be
Keiro M. Neguchi

avatar

Masculin
Devoirs : 15
Localisation : Partout à la fois, toujours à flâner ♫
Emploi/loisirs : Dormir, fumer (oui je sais c'est pas bien D: !), flâner, ...
Humeur : Dépressive...

MessageSujet: Re: Tourner dans le vide. | Libre    Sam 12 Avr - 22:08



Tourner dans le vide.



Libre




Levé de bonne heure, comme tout les jours. Ah, voilà la routine qui revient. C'était si simple d'être surveillant, mais si ennuyeux aussi. Enfin, avec le caractère de Keiro, on pouvait dire que celui-ci n'avait jamais rien à faire, malgré les nombreux événements qu'il se passait dans l'académie. Mais le blond n'avait jamais trop aimé s'occuper des bagarres de gamins des étudiants. Non, il préférait flâner doucement au soleil. Enfin, là, il n'avait encore une fois, pas le choix.

Une information à faire passer dans un classe, et voilà le blond en train de noter un petit quelque chose au tableau. Il avait toujours du mal avec l'anglais, mais avec l'aide du professeur, ses fautes de grammaire passèrent inaperçues.
Après avoir fait passer son mot, le surveillant se remit à errer dans les couloirs, à la recherche de quelque chose à faire. Il entendit alors un beau vacarme venant du toit. Sans attendre, il s'y dirigea. Bruits de pas, de porte, quelqu'un faisait encore du grabuge en haut. Il soupira.

Un cri. Un cri, pas comme lorsqu'on se fait frapper, mais plutôt lorsqu'on se lamente. Keiro accéléra le pas.
Arrivé en haut, le spectacle qui lui faisait face le laissa bouche bée. Il ne s'attendait pas à voir un élève, le front en sang, effondré au sol. Le blond se précipita vers lui, observant la situation. Passant un de ses bras autour des épaules de l'élève, il vérifia l'endroit d'où venait le sang. l'étudiant pleurait. Que lui était-il arrivé ?

"Hey... Tout va bien ? Que c'est-il passé ?"

Non, cela n'allait pas, l'adulte le savait très bien. Il prit un mouchoir et appuya doucement sur le front de l'adolescent pour enlever le plus gros du liquide rouge qui lui coulait le long du visage. Il ne savait pas vraiment comment réagir. L'emmener à l'infirmerie ? Sans doute... Mais pas avant avoir vérifier l'état du jeune homme.


Code par K'Aya de Never-utopia.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mutty D. O'Brian
Moulin à parole confirmé !
avatar

Masculin
Devoirs : 339
Localisation : Je te colle o/
Humeur : Causeur !

MessageSujet: Re: Tourner dans le vide. | Libre    Lun 14 Avr - 0:22


Sadness
Tu sentis quelqu'un te prendre par les épaules, relevant le regard sur la silhouette floue qui se profilait devant toi. Si ça allait... Si seulement tu pouvais dire oui, ça va, Mutty. Mais tu étais inapte à le dire, tu voyais flou, la douleur commençait à te lancer dans la tête, ton cœur battant dans les tempes. Et tu pleurais encore. Tu pouvais distinguer que c'était un homme, un adulte et sa voix te le confirmait.

Tu n'affichais qu'un sourire crispé de douleur et de tristesse. Tu commençais à sentir la douleur s'infiltrer dans tout ton corps, l'adrénaline retombant comme une drogue. Le bad trip du siècle, hein ? Tu sentis qu'il pressait doucement ton front, tandis que tu agrippais son vêtement, le serrant dans ton poing faiblement.

« Les femmes... Hein ? », ton sourire s'effaçait rapidement, laissant ton visage se déformer par le désespoir, « Elle était mon monde... Pourquoi... Pourquoi il a fallut que sa tombe sur ma gueule ? J'ai déjà un père qui m'a même pas accepté, quand j'étais môme on m'a rejeté. Pourquoi quand je me sens heureux, faut que ça tombe sur ma tronche ? », tu le regardais de tes yeux vairons, « Ça craint... »

Tu perdais sans doute un peu la boule, Mutty. Le choc de t'être tapé le front sur le sol de béton certainement. Tu commençais à avoir de petits vertiges, à cause de la douleur, qui crispait ton visage, qui le tordait par courts instants. Tu fermais les yeux en souriant, soupirant. C'était ça être malheureux jusqu'à en être déchiré... Et tu parvenais encore à sourire, même si tu savais que tu aurais du mal à te relever. T'avais toujours eu du mal à te relever quand tu te retrouvais seul, ce n'était pas la première fois et pourtant... Pourtant tu en étais arrivé à tout lâcher, à te taper la tête, à gronder de colère. Parce que tu avais cru que cette fois, tu ne lâcherais pas, que tu pouvais tenir, que tu serais heureux pour toujours. Après cela, tu auras beaucoup plus de difficultés à tomber amoureux, à y croire surtout. C'était de trop certainement.

Tu seras peut-être heureux, dans un contexte différent, à enseigner aux petits jeunes, à sourire en les voyant travailler. Tu avais toujours s comment faire avec les enfants, va savoir pourquoi. Toi qui pourtant n'avait pas eu une enfance très facile, qui n'avait pas eu d'amis dans le milieu scolaire. Tu aimerais devenir professeur. Quelle ironie.

« Vous pouvez m'aider à me relever, que je puisse m'asseoir, s'il vous plaît ? »

Parce que même la douleur qui frappait salement ta tête ne t'empêchais pas d'être d'un normal à faire peur. Tu pensais que ça passerait, qu'après avoir bien dormi, ça ira mieux. Ouais, t'y croyais. Seulement t'étais bien amoché, fallait pas dire le contraire et l'idée d'aller te déposer à l'infirmerie lui était certainement passé par l'esprit avant de t'écouter. En te voyant là, comme un paumé de la vie.








❝I gotta stay High all the time

BY TCHI ON APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://indecent-nobless.forum-gratuit.be
Keiro M. Neguchi

avatar

Masculin
Devoirs : 15
Localisation : Partout à la fois, toujours à flâner ♫
Emploi/loisirs : Dormir, fumer (oui je sais c'est pas bien D: !), flâner, ...
Humeur : Dépressive...

MessageSujet: Re: Tourner dans le vide. | Libre    Lun 14 Avr - 20:32



Tourner dans le vide.



Libre




Ah... L'amour... Source de problème, source de tristesse. Source d'ennuis. Pourquoi un sentiment comme celui-là existe-t-il ? Ca, Keiro se le demandait toujours. Il en voyait des problèmes de cœur. Oh oui... Il en avait vu, dans son travail ou dans sa jeunesse. Il n'était jamais sorti avec quelqu'un pour l'instant, et ne comptait pas se presser pour. Il caressa doucement le dos de l'adolescent. Il n'avait jamais vu quelqu'un se mettre dans un tel état pour un soucis pareil. Mais il était vrai que lorsque les problèmes familiaux s'en mêlaient, cela n'était plus comparable et encore moins facile...

L'adulte écouta l'étudiant sans en placer une. Il était peiné pour lui, il ne savait pas trop quoi dire.. "Là... Ça va aller, ne dis pas des choses pareilles..."

Non, un ado, ça s'en fous de ces belles paroles en l'air. Ça s'en fous limite du monde après avoir le cœur autant brisé. Mais pourtant, Kei' ne pouvait pas le laisser là. Il devait bien faire quelque chose.
Il se contenta juste de caresser le dos de l'élève doucement, juste pour le rassurer. Il le releva bien sûr alors que celui-ci lui demanda de l'aide. Non, en fait, il passa le bras de l'étudiant sur ses épaules et le soutint à moitié. Il était trop grand, ouais, un peu trop...

"Quel est ton nom, petit ?"

Il voulait tout savoir sur lui. Tout. Ce qu'il c'était passé, ce qu'il faisait; qu'elle classe,... Mais il ne vallait pas mieux brusquer un élève dans cet état.

Finalement, le blond porta le plus jeune. C'était plus simple et ça lui permettait de faire du sport. Il l'avait pris en latérale, devant lui. Il ne voulait pas agraver son cas, même s'il savait bien que l'ado pouvait marcher seul...

Code par K'Aya de Never-utopia.




Dernière édition par Keiro M. Neguchi le Jeu 17 Avr - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franklin D. Dalmann

avatar

Masculin
Devoirs : 24
Localisation : Partout ... je suis les yeux et les oreilles de cette académie!
Humeur : Imperturbable

MessageSujet: Re: Tourner dans le vide. | Libre    Mer 16 Avr - 1:30


Un triste vide inattendu ...

AVEC — Mutty & Keiro



Il y a des journées où on pense tous qu’on aurait mieux fait de rester couché. S’était une de ses journées pour Franklin. Déjà juste en se levant le matin Dylan avait mis son réveil avec une musique de fou dans laquelle sa cri. Naturellement, l’Islandais s’était réveiller en catastrophe et était littéralement tombé en bas du lit en se cognat la tête au passage contre la table de chevais. Ainsi, dès le petit matin, le Silver était de très mauvaise humeur. Après, pour couronner le tout … les autres étudiants étaient de vrai monstre. Ils étaient complètement intenables! Les batailles entre des Lys et des Seed éclataient un peu partout. Étant le chef et le fondateur du conseil de discipline … il se devait de faire la discipline, malgré son mal de crâne carabiné du à sa chute brusque du matin … et Dylan qui se réveille des plus normalement sans rien dire … ce qui avait vraiment fait que décuplé sa colère qui … avait pas vraiment diminuer depuis.

À un moment donné, quand l’argenté sépara deux élèves qui se battait, il se prit un coup en plein dans le visage … ce qui eut pour résultat de lui fendre l’arcade sourcilière droite … Ce qui le mit VRAIMENT en rogne. Et … tout le monde savait qu’il ne fallait pas mettre le délégué des Silver en rogne. Aussitôt le Lys s’enfuit en courant et Franklin désigna un élève au hasard quand le coin et l’obligea à amener le Seed à l’infirmerie. Aussitôt, Franklin partie au pas de cours contre le Lys. Ils étaient au premier étage et le Silver le poursuivait à travers les gens et les couloirs. Après plusieurs longues minutes de course et de jeux de « cache-cache », Franklin parvient à attraper l’élève fautif sur le toit. Ne portant même pas attention à ce qui s’y trouvait déjà. Il attrapa le Lys par le collet et le pencha légèrement par en arrière dans le vide, ce qui le fit paniquer.

« De un, tu t’excuse! T’avais pas à me frapper! »
« Mais … J’AI PAS FAIT EXPRÈS! »
« Tais-toi! », dit-il froidement.

Franklin le brassa légèrement avant de le regarder fixement.

« J’en ai rien à foutre que t’aille fait exprès ou non, tu t’excuse, après je veillerais à ce que tu t’excuse après du Seed ET tu t’en sortiras pas comme ça! Crois-moi! Maintenant dégage de ma vue avant que je change d’avis … »

Le Silver tira l’élève en sa direction et le lâcha brusquement, ce qui le fit tomber au sol avant qu’il ne se relève pour détaler comme un lapin. Cependant, quand il se tourna et qu’il remarqua Mutty dans les bras du surveillant. Il s’arrêta sec et fixa les deux personnes présentent. Puis, sans vraiment aucune raison sa colère se volatilisa en un millième de seconde et il changea systématiquement de « personnalité ». Il s’approcha tranquillement du surveillant et du Bolssom.

« O’Brian? Ça va? », dit-il doucement en direction de Mutty puis il se tourna vers le surveillant. « Mais qu’est-ce qui c’est passer? …»





(c) MEI SUR APPLE SPRING


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mutty D. O'Brian
Moulin à parole confirmé !
avatar

Masculin
Devoirs : 339
Localisation : Je te colle o/
Humeur : Causeur !

MessageSujet: Re: Tourner dans le vide. | Libre    Mer 16 Avr - 23:05


It hurt
Tu savais qu'il disait vrai, Mutty. Tu savais que ça ne durerait pas non plus. Mais tu avais mal sur l'instant et ce n'était pas physique, c'était ton cœur qui était brisé. Et peu importe les vertiges et la douleur à la tête, c'était pire.

Il t'aidait à te relever, même si tu étais une grande perche, fallait se l'avouer. Il demandait ton nom et tu mis un petit temps à répondre, inspirant les yeux rivés vers l'horizon. Tu baissais la tête, les sourcils froncés, les yeux fermés.

« Mutty O'Brian, monsieur... »

Un peu dans le brouillard, tu n'entendis pas ce qu'il se passait autour de toi. Tu te laissais transporté, sans rien dire, jusqu'à poser un pied sur le sol. Là, tu ouvrais les yeux, face au soleil en contre jour, tu vu une silhouette étrangement familière. Un sourire naquit sur tes lèvres, alors que tu l'entendis t'appeler. Tu plaçais une main sur ton front en fermant les yeux.

« Ah t'es là, Dalmann ? », tu ouvrais les yeux pour le regarder, « Journée d'merde hein ? »

Pourquoi ce sourire persistant sur ton visage ? Peut-être pour ne pas plus inquiéter tes accompagnants, tes ''sauveurs''. Tes yeux se remplissaient toujours, se déversant sur tes joues. La tête en arrière, le regard dans le ciel bleuté. Il fait pourtant si beau, si bleu. Tu soupirais, baissant la tête sur tes interlocuteurs.

« J'aimais cette fille, mais elle est partie. Et puis... Je crois que j'ai trop accumulé. Voyez, je fais l'idiot et je suis un grand gamin. Mais j'ai jamais été aimé à l'école. On disait que j'avais les yeux bizarres. Qu'est-ce que j'y peux d'avoir les yeux vairons... C'est pour ça que je suis comme ça. Mais j'ai mal, c'est pas que physique. J'ai pas d'père, il ne m'a pas accepté. Ah. Pourquoi je me lamente, c'est con. »

Tu gloussais doucement, comme si tu prenais ça comme un amusement. Mais c'était ironique Mutty. N'est-ce pas ? Tu frottais ton front lentement et délicatement, de peur d'avoir mal à nouveau. Ton mal disparaissait petit à petit, ce serait bête si il se relançait. Tu délirais certainement encore, alors tu mettais tout sur ton délire du fait de t'être tapé la tête sur le sol. Le beau prétexte. Le parfait prétexte.

« M'sieur, vous savez, vous m'avez dit que ça allait aller mieux. J'vous crois, je sais que ça va passer. Mais j'vais avoir misère à me remettre sur pied. »

Parce que l'amour ça fait mal. Parce que tu l'aimais tant et si fort que tu es tombé de haut, très haut. Et que cette fois, si il fallait se relever, ce ne serait pas tout seul.








❝I gotta stay High all the time

BY TCHI ON APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://indecent-nobless.forum-gratuit.be
Keiro M. Neguchi

avatar

Masculin
Devoirs : 15
Localisation : Partout à la fois, toujours à flâner ♫
Emploi/loisirs : Dormir, fumer (oui je sais c'est pas bien D: !), flâner, ...
Humeur : Dépressive...

MessageSujet: Re: Tourner dans le vide. | Libre    Sam 19 Avr - 0:14



Tourner dans le vide.



Libre




Le blond tourna la tête alors que le blesser lui répondait. Mutty O'Brian hein ? Keiro n'avait pas encore retenue l’à peu près des têtes de tous les élèves de l'académie. Il fallait dire, il y en avait tellement ! Mais avec les yeux du jeune homme, l'adulte allait sûrement et facilement retenir son nom. Il l'écouta parler, répondre à l'autre adolescent. Il ne lui pesait nullement sur les bras, le blond aurait pu rester là des heures s'il le fallait.

Mais là, le surveillant regardait toujours l'étudiant aux cheveux gris. Ils se connaissaient, lui et Mutty ? Un certain... Dalmann ? Sûrement un ami ? Qui sait ?
Il le regarda approcher. Ou alors il venait-il juste le faire chier ? Nan, pas avec un adulte à côté, ce serait trop risqué. Sauf que maintenant, Keiro ne savait plus trop quoi dire, ni quoi faire. Il avait des tas de choses à remplir encore, mais il devait veiller à ce que cet étudiant aille à l'infirmerie, qu'il le veuille ou non.
Il écouta le roux et sourit doucement. Ce coup n'allait sans doute pas passer si facilement, et même si l'homme n'avait jamais eu affaire avec ce genre de problème, il le savait bien. Mais il savait que les gens comme cet étudiant étaient solides et que celui-ci tiendrait le coup. Une sorte de… Confiance dans une personne qu’il venait de rencontrer. Il était space, ce Keiro, à sympathiqer avec tous ceux qu’il croise…

"Eh, toi."

Il regardait toujours celui aux cheveux gris, intrigué par sa venue.

"Vous vous connaissez ? Quel est ton nom ?"

Non, là non plus, il n’avait pas grand-chose à dire. Demander à l’élève qui il était avant de lui confier son… Protégé. Bah oui, s’il le laissait entre les mains d’un gars indigne de confiance, ça allait encore lui retomber dessus. Il valait donc mieux être sûr…


Code par K'Aya de Never-utopia.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franklin D. Dalmann

avatar

Masculin
Devoirs : 24
Localisation : Partout ... je suis les yeux et les oreilles de cette académie!
Humeur : Imperturbable

MessageSujet: Re: Tourner dans le vide. | Libre    Lun 21 Avr - 23:40















« Une aide inattendu ... »




Le délégué des silvers trouvait la situation étrangement anormal … quelque chose clochait ici … mais quoi? Il ne saurait pas vraiment quoi dire en fais.

« Journée de merde … ouais … enfin surement pas de la même manière … », dit le Silver en se massant l’arcade sourcilière fendue avant d’y mettre un mouchoir pour essayer de stopper le saignement.

Seulement, il comprit assez vite. Le Bolssom venait de se faire largué. Franklin ne s’était jamais vraiment fait largué puisqu’il n’était jamais vraiment sortit avec quelqu’un … étant plutôt quelqu’un de très désagréable pour préserver sa réputation. Il était pris d’un étrange élan de compassion … ce qui était plutôt étrange pour le jeune homme.  

« Arrête de dire n’importe quoi O’Brian … et les gens sont con ce n’est pas nouveau. Par contre, je l’ai aiment bien t’es yeux moi … ça fait mignon et original! »

Réalisant à peine ce qu’il venait de dire, le chef et fondateur du conseil de discipline se massa l’arrière de la tête de sa main libre. Il soupira discrètement puis se tourna légèrement comme s’il était soudainement trèèèèèès intéressé par le temps qu’il faisait aujourd’hui. Heureusement, que Mutty paressait sonner … peut-être qu’il ne s’en rappellera plus ou n’aura pas porté attention à ce moment des plus ambigu et non réfléchie.

Naturellement, quand le surveillant lui adressa la parole, il se retourna, toujours avec son visage des plus inexpressifs.

« Franklin Dalmman, monsieur. Et oui, on peut dire ça comme ça, on se connait. »

S’était pas faux après tout, aucun mensonge là, ils se connaissaient belle et bien. Et puis bon, après tout vue les circonstances, Franklin serait surement différant avec Mutty … il était humain lui aussi après tout.





Codage par Etoile de Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mutty D. O'Brian
Moulin à parole confirmé !
avatar

Masculin
Devoirs : 339
Localisation : Je te colle o/
Humeur : Causeur !

MessageSujet: Re: Tourner dans le vide. | Libre    Lun 28 Avr - 22:58


... What ?
Toi qui n'avait pas vraiment été si ouvert, il avait fallu que ça arrive. Oh et puis après-tout, ça faisait jamais de mal de se laisser quelques fois aller. Quoi que, tu n'aurais pas vraiment voulu tomber sur Dalmann, mais c'était comme ça. Tu laissais ton bras tomber le long de ton buste, tout en soupirant. Et puis, après tes explications tu entendis un truc que t'aurais jamais cru possible d'entendre venant de LUI.

… DEUX MINUTES. ARRÊT SUR PAUSE. QUOI ?! Tu relevais subitement le regard sur le délégué, rougissant soudainement, les yeux écarquillés. Mais what the fuck ? Y pourrait répéter ? Tu clignais plusieurs fois des yeux, comme pour réaliser ce que Franklin venait d'avouer. Observant sa manière d'agir, tu compris que c'était sorti comme ça, sans qu'il ne réfléchisse à l'impact de ses mots. La pensée avait réagi plus vite que la raison hein ? Et bien, tu t'en rappelleras, de celle-là !

Peu après, le surveillant demandait si vous vous connaissiez toi et Dalmann. Tu souriais un peu rêveur, laissant le délégué parler, puis tu enchaînais.

« Oh ça oui qu'on se connaît. Disons que... Le délégué ici présent est le chef du conseil de discipline et moi, je suis dans la catégorie des cancres. Vous voyez le genre de relation ? »

Tu te relevais légèrement, le dos toujours collé à la barrière en grimaçant légèrement, prenant poids sur tes bras. Bon, bah t'auras un sacré bleu et en prime tu seras mal pendant quelques jours. Ah làlà, quand on ne réfléchit pas à ses actes... T'es beau, Mutty, c'était d'une logique implacable de te taper la tête à terre, franchement... Tu posais ton regard sur le surveillant en lui souriant, te voulant rassurant.

« Vous pouvez retourner à vos occupations m'sieur. Franklin me conduira à l'infirmerie,si ça le dérange pas... »

Tu regardais le Silver en souriant, un petit regard en coin pour voir comment il allait réagir. Tu savais au fond qu'il ne le refuserait pas, il avait beau être brusque, son comportement actuel te disait qu'il le ferait quand même. Tu posais à nouveau ton regard sur Keiro.

Tu semblais plus apaisé, plus lucide qu'auparavant. Tu posais ton regard sur Dalmann qui semblait lui aussi être blessé. Ah, bah y'avait pas que toi qui avait passé une mauvaise journée, le délégué des Silvers aussi. Tu pointais du nez l'arcade sourcilière de l'islandais, un petit sourire en coin.

« Pas trop mal ? »








❝I gotta stay High all the time

BY TCHI ON APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://indecent-nobless.forum-gratuit.be
Keiro M. Neguchi

avatar

Masculin
Devoirs : 15
Localisation : Partout à la fois, toujours à flâner ♫
Emploi/loisirs : Dormir, fumer (oui je sais c'est pas bien D: !), flâner, ...
Humeur : Dépressive...

MessageSujet: Re: Tourner dans le vide. | Libre    Mer 7 Mai - 20:29



Tourner dans le vide.


Libre




Bon bon, apparemment Keiro n’avait plus rien à faire ici. Ce certain Franklin, si sa mémoire ne lui jouait pas des tours, était le délégué des Silvers. Les Silvers étant la classe la plus « haute » de l’académie, il semblait être un garçon sérieux. Cela rassura le grand blond, et, comme l’avait dit le blesser, il pourrait retourner à sa distribution d’informations. Waaaah, la super activité de la journée. L’adulte aurait bien aimé rester, mais bon, il fallait en effet qu’il y retourne. Il se tourna vers le Silver et posa son regard dans le sien.

"D’accord… Dans ces cas là, je te le confie."

Il avait confiance. Il faisait confiance trop facilement. Mais bon, c’était dans sa nature et au pire des cas…

"Ca ferait un étudiant en moins. Huhuhu…"

Mais qu’est-ce qu’il venait ajouter son grain de sel lui… ? Keiro soupira, c’était pile le moment qu’il vienne faire ses commentaires… Il essaya de l’ignorer d’un premier point et s’éloigna des deux élèves. Il se retourna juste avant de passer la porte, envoyant un petit clin d’œil taquin au blessé.

"Si tu as encore des ennuis, tu peux compter sur moi, Mutty O’Brian."

Il sourit puis descendit les escaliers pour repartir de son côté à sa merveilleuse tâche de surveillant.

Code par K'Aya de Never-utopia.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franklin D. Dalmann

avatar

Masculin
Devoirs : 24
Localisation : Partout ... je suis les yeux et les oreilles de cette académie!
Humeur : Imperturbable

MessageSujet: Re: Tourner dans le vide. | Libre    Mar 20 Mai - 3:24















« Un comportement plus que troublant ... »




Franklin était de plus en plus embarrasser. À vrai dire, il ne s’attendait pas à ce que Mutty relève son compliment qui pourrait littéralement être perçu comme de la drague. Et si au fond s’était ça? Sa l’expliquerait beaucoup pourquoi ses derniers temps il était légèrement et de plus en plus laxiste sur les colle du Bolssom. Il devrait discuter un peu avec son meilleur ami Evan, des fois une opinion extérieure sur la situation, pouvait aider. Pour la première fois de sa vie, le Silver fuyait le regard de quelqu’un d’autre au lieu de le soutenir.

D’ailleurs, comme s’il voulait se trouver une raison de ne pas le regarder plus longtemps, il prit son téléphone et envoya un SMS à Evan, lui disant qu’il fallait qu’il lui parle d’un truc qui le chiffonnait depuis plus longtemps qu’il ne le pensait. Naturellement, il omit volontairement de parler que s’était de Mutty qu’il voulait parler … parce que FRANCHEMENT par téléphone et de surcroit par SMS, il allait toute suite croire que quelqu’un s’était emparer de son portable.

Quand il releva la tête, il croisa le regard de Mutty qui venait de dire que l’adolescent de 17 ans allait l’amener à l’infirmerie si ça ne le dérangeait pas. Naturellement que ça ne le gênait pas! En fait … il avait plutôt envie de l’aider lui-même sans l’amener à l’infirmerie. Et puis, sa l’éviterait de se faire courir après par l’infirmière qui voudrait très certainement lui faire des points de suture. Lui ça ne lui tentait pas vraiment. Il n’avait aucune envie de se faire torturer par une aiguille. Il se tourna vers le surveillant qui lui disait lui confier Mutty. Franklin hocha de la tête avant d’ouvrir la bouche.

« Pas de problème monsieur! »

Franklin observa un instant Mutty avant d’observer l’horizon le temps que Keiro parte. Oui, le jeune prodige de l’escrime et du théâtre était gêné pour une des rares fois de sa vie. Quand le rouquin lui demanda si sa lui faisait mal, le jeune homme aux yeux aussi argenté que sa chevelure, leva les yeux en l’air comme s’il avait oublié ce qu’il avait à l’arcade sourcilière puisqu’il donnait l’impression de se demander ce que le Bolssom pouvait bien lui pointer.

« Oh ça! … Oui mais c’est pas important! », dit-il tranquillement.

Oui, Franklin était comme sa à l’intérieur, il faisait toujours passer les autres avant lui-même. À l’orphelinat, il avait appris à se débrouiller tout seul, à se soigné tout seul … à tout faire tout seul ou à aider les autres à le faire. Franklin s’approcha de Mutty et se pencha à sa hauteur et se colla sur lui à sa droite puis il passa son bras gauche sous son bras droit pour qu’il tienne autour de son cou puis retient le noble de rang C par son côté gauche.

« Allez, on y va! »

Assez vite, Franklin réussit à le soulever de terre et l’aida à marcher. Comme il l’avait décidé mentalement au pare avant, au lieu de l’amener à l’infirmerie, il entra dans la salle des délégués toujours en tenant contre lui Mutty et attrapa la trousse de premier soin et partir tous les deux dans la salle de bain privé attenant au local des délégués. Ici personne ne les verraient! Il le fit s’accoté contre le lavabo avant de le lâcher tranquillement, ayant le temps de s’assurer qu’il serait capable de rester debout.

« Si jamais, t’es étourdis ou tu crois que tu vas tomber, dit-le moi et assis-toi immédiatement par terre, d’accord? », demanda-t-il par précaution.

Car oui, le jeune homme délégué des Silvers ne voulait pas que l’élève se fracasse le crâne contre le sol et que cette fois ce lui soit très dangereux. Franklin ouvrit sa trousse de premiers soins et ouvrit le robinet d’eau froide sous lequel il mit une compresse de papier brun qu’il mouilla abondement. Franklin se tourna vers Mutty et regarda minutieusement le cuir chevelue du jeune homme blessé à la fut de la moindre enflure, bosse voir même saignements. À quelque reprises, il mit la compresse sur la tête du jeune homme aux yeux si hypnotisant.

« Pourquoi tu as fait une chose pareil, Mutty? »

Oui, il l’avait appelé par son prénom et non comme d’habitude : O’Brien. On pouvait même voir au fond de sa voix une certaine inquiétude qu’il n’arriva pas à cacher au jeune homme. Oui, il était inquiet de l’état dans lequel se trouvait la santé mentale du Bolssom suite à sa rupture.





Codage par Etoile de Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mutty D. O'Brian
Moulin à parole confirmé !
avatar

Masculin
Devoirs : 339
Localisation : Je te colle o/
Humeur : Causeur !

MessageSujet: Re: Tourner dans le vide. | Libre    Ven 13 Juin - 1:35


Reste là, si je retombe...
Tu regardais le Silver fuir ton regard, alors qu'il semblait embarrassé. Dans les vapes, tu ne comprenais pas vraiment, il n'y avait rien à comprendre de toute façon, mais c'était... Spécial de voir Franklin dans un tel état. Le voyant chipoter à son portable, tu détournais le regard, fixant un peu les alentours comme si c'était la première fois que tu voyais les lieux et l'horizon. Puis tu lui demandais si il ne voulait pas t’amener à l'infirmerie, ce qu'il acceptait sans rechigner.

… Comment ça pas important ? Alors que tu allais ouvrir la bouche pour le remonter, il te prenait par la taille, t'aidant ainsi à te relever. Tu ne disais plus rien, tu fermais rapidement la bouche, comme si quelque chose venait de t'en empêcher. Dans les vapes, tu t'accrochais à lui, marchant doucement, découvrant par la même occasion l'odeur subtile et agréable du Silver... MAIS WTF MAN ! Oh RESSAISIS-TOI BORDEL DE MERDE ! Franklin était de un ; le délégué des Silver et le chef de Discipline, de deux ; c'était un mec ! Fallait croire que, cette bosse était bien pire qu'on ne le pensait.

Tu te laissais traîner, sans te rendre compte que finalement, vous ne preniez pas le chemin de l'infirmerie. Tu fronçais les sourcils, mais tu te taisais, ne sachant pas exactement où vous alliez. Une fois entrés dans une salle, tu compris. Vous étiez dans la salle des délégués. Dans la salle d'eau adjacente à la pièce principale, tu te laissais aller sur le lavabo, en soupirant et fermant les yeux.

« Ouais, t'inquiète, ça va aller. »

Soit tu faisais genre que t'étais fort, soit l'adrénaline continuait son boulot. En tout cas, c'était à ce moment un peu des deux. Tu baissais légèrement la tête, les yeux fermés, une main dans ta nuque. Ah ouais, l'amour faisait mal, affreusement mal. Cela te passerait peut-être un jour, mais là, c'était encore inconcevable. D'ailleurs, ta bosse te le rappellerait souvent jusqu'à ce qu'elle disparaisse avec la douleur. Tu relevais la tête alors que ton cadet de deux ans posait une compresse sur ton front. Tu grimaçais, la pression continue et la douleur réveillant l'être que tu étais d'une violence quasi mortelle. L'inquiétude que dévoilait le Silver face à toi te fis rougir légèrement, malgré la douleur. Tu souris après avoir chasser tes rougeurs.

« Oh tu sais, quand on est vraiment et réellement amoureux, on est souvent poussés à faire des choses qui nous dépassent... J'vais avoir du mal à m'en remettre, mais ça ira.T'inquiète. »

Après avoir capté, tu sursautais violemment en fixant le Silver dans les yeux.

« Attends... Je rêve où tu m'as appelé par mon prénom ? »








❝I gotta stay High all the time

BY TCHI ON APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://indecent-nobless.forum-gratuit.be
Franklin D. Dalmann

avatar

Masculin
Devoirs : 24
Localisation : Partout ... je suis les yeux et les oreilles de cette académie!
Humeur : Imperturbable

MessageSujet: Re: Tourner dans le vide. | Libre    Jeu 3 Juil - 1:34















« Ouuups ... »




L’amour, c’est temps-ci tout le monde lui en parlait. Tellement que le jeune homme se demandait si un jour une chose aussi magique, sans pour autant une fin aussi tragique que l’histoire de Mutty, mais tout de même. Il voulait qu’un jour il aime à en perdre la raison, aimer sans plus compter, à aimer plus qu’il ne respire. Il voulait trouver cette amour, le vrai, l’unique le bon! Celui qui durerait toujours. Franklin n’avait qu’à regarder son meilleur ami avec sa chère Jennyfael, il savait qu’eut ne s’était pas trompé et s’était trouver du premier coup. Ce que le jeune homme à la chevelure argenté savait, s’était que très certainement l’histoire d’amour de sa vie serait probablement plus complexe que la leur, vue comment il était. Cependant, il savait qu’il y avait une personne sur cette terre qui serait son âme sœur et que peut-être cette personne se manifesterait plus vite qu’il ne pensait.

« Non je sais pas, malheureusement … j’espère un jour que je connaîtrais le véritable amour … »

Franklin continuait de regarder voir s’il n’avait pas d’autre blessure, hématomes et autre. Ses doigts fins effleuraient à peine la peau du bolssom. Peau qui parut au Silver aussi douce que de la peau de bébé. Il s’approcha tranquillement pour avoir son corps presque coller contre le sien. Il n’avait pas vraiment réfléchie. Il avait simplement en tête de s’assurer qu’il n’était pas plus gravement blessé. Il sentait son souffle chaud contre son visage.

« Oui … désolé, tu préfères que je t’appelle par ton nom de famille? Je pourrais plus le faire je t’avertis … à moins que tu me pousse à bout et qui a du monde, autrement je crois que j’y arriverais pas et que je dirais toujours ton prénom », dit-il en soupirant

Il était toujours très près de Mutty et se hissa sur la pointe des pieds pour pouvoir observer le dessus de sa tête, ignorant sa propre douleur qui commençait à faire surface puisque l’adrénaline avait terminé son travail. Le jeune prodige de l’escrime observait soigneusement le cuire chevelue puis examina le visage d’un peu plus près tout en croisant son regard à plusieurs reprise.

Cependant, il perdit l’équilibre à force d’être sur la pointe des pieds avec cette douleur sourde à l’arcade sourcilière et tomba sur Mutty. Naturellement il essaya de se rattraper, mais il échoua lamentablement et il tomba sa bouche … sur la sienne. Le délégué des Silver n’eut pas le temps de savourer ses douces lèvres du jeune homme, non mais à quoi il pensait la maintenant toute suite? Il était tombé sur la tête? Enfin bref, il ouvrit grand les yeux et rougit à vue d’œil et perdit une fois de plus l’équilibre … et tâcha légèrement son t-shirt de sang à cause de son arcade sourcilière. Encore plus rouge et encore plus honteux, il se détacha de lui et se recula en fuyant son regard comme un chien fuyait après une réprimande.

« Pa..pardon … je..je voulais pas … j..j’ai tombé … pardon … désoler »

Nerveusement, Franklin prit un papier essuie-mains et le mouilla et mit un peu de savon dessus avant de frictionner la tâche qui ne fit que s’agrandir … il devait prendre les grand moyen pour détacher le chandail. Vue que le sang était frais, ça allait être simple à détacher, pas besoin de peroxyde comme pour une tâche sec.

« D..désoler, je vais nettoyer … », dit-il en agrippant le t-shirt du jeune homme pour l’enlever.

C’est les mains tremblantes que le jeune homme passa le chandail sous l’eau tiède et qu’il y ajouta du savon pour ensuite frictionner énergiquement le chandail ensemble à s’en brûler les jointures par la friction du tissu pendant d’une légère coulisse de sang coulait près de son œil sous sa blessure.





Codage par Etoile de Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mutty D. O'Brian
Moulin à parole confirmé !
avatar

Masculin
Devoirs : 339
Localisation : Je te colle o/
Humeur : Causeur !

MessageSujet: Re: Tourner dans le vide. | Libre    Ven 4 Juil - 3:32


Franklin & Mutty
Codage fait par ©PAINDORE sur APPLE SPRING △


« Non je sais pas, malheureusement … j’espère un jour que je connaîtrais le véritable amour … » 

Tu souriais, hochant la tête. Oui, c'était vrai, tout était possible dans la vie et la roue tournait pour tout le monde. Le Silver passait le bout de ses doigts contre ta peau, t'arrachant un petit frisson. Tu rougis légèrement, rosant tes joues, mais tu ne fis que l'observer. Pourquoi d'un coup, ça arrivait ? Pourquoi il fallait que tu rougisses ? C'était un moment étrange, mais pourtant pas si désagréable. Proches. Très proches. Pourtant, tu te taisais, tu le laissait faire.

Tu secouais la tête alors qu'il terminait de parler. Non cela ne te dérangeait pas, c'était bizarre, mais il était normal qu'il t'appelle par ton prénom.

« Non, t'inquiète, ça me dérange pas ! »

Toujours très proches, il examinait ton cuir chevelu, se hissant sur ses pieds pour plus de liberté. Ah oui, il était vrai que tu étais grand, même comparé à tes camarades. Pourtant, c'était une drôle de sensation, car vos regards se croisaient et tu ne pouvais t'empêcher de te dire que les yeux du Silver étaient perçants. Sans comprendre ce qu'il se passait, le Silver perdait l'équilibre et tombait sur toi. Pour vouloir le protéger, tu tentais de l'agripper en t'emportant dans la chute. Tu fermais les yeux, comme si tu voulais te protéger de la douleur. Mais ce qu'il se passa te surpris encore plus. Tu ouvrais rapidement les yeux, Franklin sur toi et ses lèvres... Collant les tiennes. Ce baiser avait à peine duré deux secondes, mais c'était surpris et perdu que tu l'observais, sans rien dire, alors qu'il s'excusait et au passage, tâchant ton t-shirt.

Il semblait tout aussi perdu que toi, essayant d'arranger la tâche qu'il avait faite à cause de son arcade. Sans te le demander, il t'enlevait ton vêtement pour le frotter sous l'eau. Et toi, tu ne disais plus rien, frôlant de tes doigts les lèvres encore marquées de cet accident. Tu te relevais, vacillant légèrement, puis sans rien dire tu t'approchais de lui à grande allure. Tu le poussait sur le côté pour le pousser à coller le mur et qu'il lâche ton t-shirt. Tu posais tes mains sur les murs de carrelage blancs, ne faisant que l'observer. Puis, tu prenais une compresse que tu mouillais délicatement pour frotter les saignements du jeune-homme. Sans le lâcher du regard, tu t'enfonçais dans ce gris lune.

Était-ce le désespoir, ou simplement ton manque de lucidité ? Pourquoi maintenant vouloir capturer ses lèvres ? Vous vous détestiez pourtant, avant ce concours de circonstances, non?Et malgré cela, tu semblais être attiré. Dans un murmure, tu finis enfin par parler.

« Tais-toi. Ce n'est rien... »

Et vos lèvres se rencontrèrent à nouveau, cette fois plus longuement, savourant ce moment, tu fermais les yeux, prenant ses épaules et te collant contre lui. Non, c'était complètement fou. Tu ne pouvais pas faire ça, Mutty ! Tu fais ça parce que tu es triste et seul ! Reprends-toi putain !

Tu te reculais de lui, le fuyant. Oui, le remord d'avoir abuser t'envahissait. Tu ne pouvais pas faire ça et tu l'avais fait.

« Je... »

Tu prenais ton t-shirt en vitesse et en reculant, tu le regardais d'un air mi désolé, mi perdu.

« Écoute, laisse tomber le t-shirt okay ? E-et pense à aller à l'infirmerie pour ton arcade. J-je... Merci pour m'avoir soigné, je vais me débrouiller maintenant ! À plus Fra-Franklin ! »

Tu fuyais la pièce, complètement perdu et si désorienté que tu ne fis pas tellement attention aux élèves qui te regardaient bizarrement. Tu rentrais dans ta chambre, préférant t'isoler dans tes couettes.



Après plusieurs heures de remise en question, tu demandais à Dylan de t'envoyer le numéro de Franklin pour t'excuser de ton comportement et expliquant que tu n'avais pas voulu. La faute entière sur le désespoir ou un prétexte ? Bonne question...

Un accident





❝I gotta stay High all the time

BY TCHI ON APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://indecent-nobless.forum-gratuit.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tourner dans le vide. | Libre    

Revenir en haut Aller en bas
 
Tourner dans le vide. | Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 1: Saut à l'élastique. Saut dans le vide. (Raph')
» « Les yeux perdus dans l'vide. » ft. Dougal Wennolds.
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Seul sur la plage (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noblesse & Indécence :: Nobilis Academy :: Batiment principal :: Toit-
Sauter vers: