AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 À force de resté fort, on finit par se briser de l’intérieur. [ PV Samaël et Jadwiga!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dakota H. Adrianson

avatar

Masculin
Devoirs : 54
Localisation : Salle de musique
Emploi/loisirs : Le chant et la guitare
Humeur : Plus que Joyeux!

MessageSujet: À force de resté fort, on finit par se briser de l’intérieur. [ PV Samaël et Jadwiga!]   Mer 2 Avr - 1:31

« Laisse la seulement partir. »



Vous savez que votre journée va mal tourné quand, dès que vous poser enfin vos pieds en dehors de votre dortoir, la première personne que vous voyez est votre pire cauchemar. Anatham n’est peut-être pas le plus sadique des êtres, quoique… Mais pour Dake, c’est bien pire que n’importe quel démon. Même Dracula lui fait moins peur que ça. Dakota est, d’habitude, pas une personne à avoir peur de quelqu’un dès le premier regard ni a porté de jugement, mais Anatham… C’était différent. Chaque fois qu’il le voyait, il se rappelait. Et c’était plus fort que lui. Il pâlissait à vue d’oeil et s’évanouissait subitement. Ou bien, il allait vomir rapidement dans les toilettes. Oui, Dakota devenait malade dès qu’il voyait Anatham qui, pourtant, ne lui avait jamais rien fait personnellement. Il tombait malade, c’est tout. Parce que à chaque fois qu’il le voyait, il devait se rappeler de ça. Donc après avoir vu Anatham et devoir être transporté rapidement par un de ses camarades, il se réveilla dans l’infirmerie avec un mal de tête. Encore chanceux que Samaël ou encore Jadwiga ne savaient rien de ses mésaventures en ce moment à cause de Anatham, ses évanouissement subites. En d’autres cas, Samaël irait régler son cas au jeune homme, le connaissant, et Jad’ paniquerait pour son grand-petit frère de coeur. Dake fixa le plafond en soupirant, puis quand l’infirmier finit de s’occuper de lui, il repartit rapidement. On était un Samedi de printemps, une des plus belles saisons selon le rebelle. C’était la journée idéale pour organiser ses plans pour son futur groupe.

Ça, il l’aurait fait, car Dake était très concentré sur son groupe depuis un moment, mais il reçu une étrange lettre de son père. Vous voyez, cela ne paresser que très rarement, mais de plus en plus, Dake grandissait. Il écoutait de plus en plus en cour et chaque fois qu’il avait du temps libre, il commençait à organiser son groupe. Quelqu’uns de ses amis lui avait dit q’il devenait « ennuyeux » . Dake avait simplement répliqué « Tant pis pour vous alors… », ce qui changeait beaucoup de l’ancien Dake.  De plus en plus, il devenait un adulte, en gardant tout de même son côté adorable et drôle, bien entendu. Seulement, lui aussi devait grandir un jour et faire face aux vrais problèmes. La peur de parlé de son futur l’effrayait toujours, mais il commençait de plus en plus à en parlé, tremblant légèrement à chaque fois. Dake ne voulait rien dire à ses amis, mais sérieusement, il avait de grave problème. Le jeune rebelle n’était pas du genre à pensé à lui en premier ce qui l’avait souvent mené à de fâcheuses situations dans le passé. Il pensait toujours à ses amis avant, à sa famille, et oubliait souvent de prendre soins de lui. Mais de plus en plus il commençait à pensé à son futur, de plus en plus son bouclier se brisait. À force de resté fort, on finissait par se briser de l’intérieur. C’est ce qui arrivait en ce moment à Dakota. Il avait tant essayé de faire son fort, qu’au final cela l’avait brisé de l’intérieur. Oh ne croyez pas que la chevelure de flamme était « dépressif »! Loin de là, mais il essayait tant de faire tout seul, de trouvé l’argent seul, de faire son groupe… Il prenait tellement tout la responsabilité que cela ne faisait que l’affaiblir encore plus.

L’étrange lettre dans les mains, l’étudiant déchira doucement l’enveloppe pour commencé à lire tranquillement la lettre.

« Mon cher fils,
Je ne t’apprend rien en disant que ta mère est très malade ces temps-si. Nous allons devoir bientôt l’opérer. Mais au final, j’ai bien peur que ta mère ne puisse survivre à cela. Je le voie sur son visage, elle est fatiguée de combattre. Il faut seulement… Que tu apprennes à la laisser partir, Dake. Je voyais, elle était vraiment heureuse d’apprendre que tu avais enfin quelqu’un pour s’occuper de toi, ce cher Samaël. Je l’ai vu, elle a sourit. Elle est heureuse que quelqu’un pourra prendre à son tour soins de toi, quand nous, nous ne serons plus là.
Un autre sujet… Je me demandais si tu avais enfin oublié ton rêve de devenir un chanteur. Je n’ai voulu que ton bonheur fils, mais… Il faut que tu apprennes que chanteur ne te fera pas gagner ta vie, il faudrait que tu envisages autre chose. Ta mère et moi ne serons pas toujours là pour surveiller tes arrières, chéri. Et puis, l’argent ne pousse pas dans les arbres. Pour partir un groupe, cela demande beaucoup.
Je t’en pris, prend soins de toi, Dakota…
Ton père qui t’aime. »


Dakota fixa en silence la lettre, puis sentit les larmes lui montaient aux yeux, mais il fronça rapidement les sourcils et chassa rapidement ses larmes, malgré qu’il aille envie de crié sa tristesse. Il avait toujours été très proche de sa mère depuis tout jeune et… Il savait que malgré tout ce que les médecins allaient faire, elle… Elle allait mourir. Ils le savaient depuis quelques mois, son père et lui. Sa mère était fatiguée, exténué par cette maladie qui la détruisait de l’intérieur. Et de plus, apprendre que son père n’enchantait plus l’idée qu’il devienne chanteur lui rajoutait seulement un poids de plus sur les épaules. Pourtant, il avait raison… Cela demandait beaucoup d’argent, trop même pour la famille qu’il était… Et beaucoup de travail. Mais… Devenir un chanteur était tout ce qu’il voulait devenir. Pouvoir avoir son propre groupe et voir qu’à chaque fois qu’il chantait, des gens souriaient, criaient…Pouvoir rendre les gens heureux étaient tout ce qu’il voulait. Dakota voulait se rendre utile, pouvoir faire rire le public… Il voulait… Par dessus tout voir les gens heureux. Quand je vous disait que tout le monde passer AVANT lui. Son propre bonheur après celui des autres, cela avait toujours été son « credo ». Mais vous voyez… Quand on lui avait posé la question de ce qu’il voulait devenir plus tard, il n’avait pas hésité. « Heureux! », avait-il répondu. Et cela ne changeait pas encore aujourd’hui. Voir les autres heureux le rendait heureux, chantait le rendait heureux… Il ne pouvait pas juste… laisse tout tomber. L’adolescent était vraiment un des plus grands coeurs au monde. Il pensait toujours aux autres avant lui, même encore aujourd’hui.

Dakota rangea rapidement la lettre dans sa poche. Il ne devait pas penser à ça… Il devait refoulé sa colère et sa tristesse, encore une fois. Continué à se détruire de l’intérieur… Dakota devait aller rejoindre son groupe pour parlé d’affaire, il n’avait pas le temps de pleurer, ni même de pensé à lui-même. Mais on aurait dit qu’il ne le remarquait même pas combien il se détruisait. Il alla rejoindre rapidement ses 5 amis qui l’attendait dans la pièce de musique. Il alla les rejoindre, posant sa guitare proche de lui. Il commença à parlé avec ses amis, dont Andrew qui était en train de planifier le plan de leur prochain jour. La tension montait de plus en plus vu que c’était leur dernière année avant de partir pour organiser leur groupe. Il se pratiquait chaque jour en sa cassait la voix pour devenir les meilleurs et être prit. Dake se battait comme un fou pour réussir à donner son meilleur. Il ne faisait que s’améliorer jour après jour. Il n’était plus le même chanteur qu’avant, il était devenu encore plus doué avec tout cette année d’entrainement. Même Jad et Sama seraient étonnés de tout les améliorations qu’il a fait seulement en un an. Quand ce fut son tour, il prit sa guitare et alla s’installer devant le micro. Il accorda rapidement sa guitare et commença à joué, sa voix ensorcelant bientôt ses amis. Pour le moment, Dake se préoccupait plutôt sur les chansons douces, vu qu’il avait toujours eu plus de misère à resté totalement calme dans ses chansons. Mais de plus en plus, sa voix ensorcelait ses amis, Dakota ayant un charme pour séduire n’importe qui avec sa voix. Elle était si douce quand il chantait des chansons en consonance douce ou triste. On aurait presque dit un ange, pendant le moment où il chantait. Le jeune rebelle avait apprit plusieurs langues pour s’aider comme l’anglais, le français et le japonais. C’était les trois langues qu’il maitrisait pour le moment et , désormais, il essayait d’apprendre l’espagnol. Quand tous eurent finit de se pratiquer, les 6 amis commencèrent à parlé de leur plan de match et des compagnies de musique qui pourrait les engager. Tout ça allait finit par rendre fou la chevelure de flamme, mais encore une fois, il ne laissait rien paraître et souriait comme à son habitude.

Quand ils eurent finit leur rencontrer, Dakota et Andrew partirent de leur bord comme à chaque fois. Mais cette fois-là, Dake était de plus en plus énervé. Il se brisait de plus en plus à l’intérieur, il avait si mal… Ça lui brûlait la poitrine de plus en plus… Et entendre Andrew parlait de chaque petit trait de leur futur groupe, le voir parlé de combien sans allé couté, de ce qu’ils pourraient faire, ne faisait qu’empirer son stresse de plus en plus. Mais ce qui l’énerva le plus, c’est quand Andrew lui posa la question qu’il ne fallait pas.

« Dit tu es encore en couple avec… Samaël? »

Le rebelle lui jeta un regard de feu qui fit légèrement pâlir son ami. Dake détestait quand Andrew remettait en question sa vie de couple.

« Je suis sérieux, Dake… Samaël, c’est pas le bon gars… »
« Qu’est-ce que tu en sais sur les ‘bons’ gars, Andrew? »
« Plus que toi, ça dirait! Je suis encore là, moi, je t’aime toujours! »

Le jeune étudiant grogna et détourna rapidement la tête. Il eu envie de répondre ‘ouais eh bien, pas moi’ , mais Andrew l’attrapa soudainement par le bras pour coller sèchement et froidement ses lèvres sur les siennes. Dake écarquilla les yeux et le frappa rapidement pour s’éloigner le plus rapidement du plus vieux en s’essuyant rapidement les lèvres, l’air dégouté. Il leva ses yeux colériques vers son ami qui ne fit que froncé les sourcils.

« Va t’en, Andrew! Je veux plus te voir! »
« Tu sors avec un idiot, Dakota! Qu’est-ce que ta mère dirait si elle l’apprenait?! »

Soudain, ce fut le mot de trop. Le coup de trop pour Dakota qui suffoqua un peu. Il sentit son coeur se serrait douloureusement dans sa poitrine pendant que les larmes lui montaient aux yeux. Andrew, comprenant soudain que Dake était sur le point de pleurer, commenta à paniqué, mais le rebelle ne l’entendit point. La goûte qui faisait renversé le vase, comme on disait souvent… La chevelure de flamme avait tant essayé de resté fort, mais c’était trop… Il n’y arrivait pas. Cela faisait des mois qu’il se forfait pour resté debout face à tout ce qui arrivait, mais il ne pouvait plus juste ignorer cette peine grandissante.

« Va t’en, Andrew… Disparait. »
« Je ne voulais pas dire ça, Dakky, je t’assure… »

Dakota serra les poings brusquement, les larmes coulant sur ses joues.

« VA T’EN, MERDE! T’ÉCOUTES QUAND JE PARLE?! DISPARAIT, JE VEUX PLUS TE VOIR! »

Andrew sursauta, mais il s’enfuit rapidement dès qu’il vit l’ombre de Samaël et Jadwiga apparaitre. Dakota passa rapidement sa manche sur ses yeux, le corps tremblant.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jadwiga E. A. Warszawski

avatar

Féminin
Devoirs : 37
Localisation : Dans son petit monde intérieur
Emploi/loisirs : Jeux vidéo, mangas, comics, dessins, équitation ...
Humeur : Normal, sans humeur particulaire ... perdue peut-être

MessageSujet: Re: À force de resté fort, on finit par se briser de l’intérieur. [ PV Samaël et Jadwiga!]   Mer 2 Avr - 3:18

La jeune Seed était encore assise au milieu de nulle part dans un couloir désert comme à son habitude. Elle rallait comme une perdu à jouer à Kingdom Heart … elle était blaser de toujours mourir. À croire que ne s’était pas vraiment sa journée. D’abord, elle avait reçu un coup de fil de ses tuteurs qui lui annonçait une réception de grande importance qui se tiendrait chez eux le mois prochain durant la fin de semaine et que les invités était tous des Lys ou des Silver respectable et respectés … et elle allait devoir « travailler » comme à son habitude … seulement, elle en avait aucune espèce d’envie. En plus, pour les moments de « pause » qu’elle avait le droit, elle devait être accompagné … mais s’était quoi cette foutaise encore? L’adolescente n’avait pas la moindre idée de qui elle allait bien pouvoir inviter … et qui face l’affaire pour ses tuteurs, enfin cette partie elle était certaine de pratiquement la ratée puisqu’il n’était jamais contents de toute manière. Alors? Scott? Mutty? Esteban? Dakota? Dylan? Edward? Gabriella? … Dans le pire des cas Anatham … même si sa risque de faire de grave étincelles. À vrai dire … elle n’avait pas vraiment la tête à ça. Et puis, elle avait bien un mois pour y penser sérieusement. Pour le moment elle avait bien d’autres ennuis … comme sa santé fragile qui faisait la conne deux fois sur trois le matin …

Elle s’était emmitouflée dans sa veste à capuche à oreille de chat complètement confortable. Capuche sur la tête, elle finit par fermer son jeu pour entreprendre de poursuivre son visionnement d’un de ses anime qu’elle avait tout dernièrement découvert : Kaichou wa maid-sama! Comment elle trouvait Usui TELLEMENT drôle … et il avait quelque chose de craquant même. Enfin bref, cela dit, l’irlando-polonaise visionnait son épisode en tenant une peluche … son muppets préféré : Animal. Tout à coup, elle entendit hurler dans le couloir. Elle sursauta et mit son épisode sur pause et fourra sa console dans son sac qu’elle balança sur ses épaules avant de partir en courant, tenant bien fermement sa peluche contre elle.

À peine le coin du couloir tourné que ses yeux se posèrent sur Dakota, son grand-petit-frère. Il avait vraiment l’air mal en point. Mais que s’était-il passer pour l’amour du ciel?! La demoiselle fonça presque instantanément sur Dakota et le serra fortement contre elle pendent un moment, se foutant qu’un grand gars … assez spécial s’approchait d’eux. Jadwiga lâcha enfin le jeune homme à chevelure de feu et leva sa peluche et lui chatouilla le bout du nez avec le nez en boule de sa peluche rockeuse rouge écarlate.

« Dako-nii? Qu’est-ce qu’il y a? », demanda-t-elle d’une petite voix en continuant de lui chatouiller le nez avec sa peluche pour essayer de le faire rire … du moins voir l’ombre d’un sourire serait déjà super pour Jadwiga.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël L. Grey

avatar

Masculin
Devoirs : 21

MessageSujet: Re: À force de resté fort, on finit par se briser de l’intérieur. [ PV Samaël et Jadwiga!]   Ven 11 Avr - 1:17



celui que j'aime se meurt.
Samaël. Depuis combien de temps n'avait-on pas parler de lui ? Oh, un bon moment déjà. Il avait vite reculer dans l'ombre de la « popularité » à vrai dire. Il s'était fondu dans la masse des élèves considérés comme des plus « basiques » et « normaux ». Et puis, qu'était-ce être populaire ? Le Lys s'était posé la question et avait découvert par lui-même que la célébrité n'apportait pas tellement de choses. L'amitié ? On dirait plus des connaissances qu'autre chose. Oui, le garçon avait changé de mentalité, en soi, ce n'était pas si mauvais que cela. A présent, il désirait avancer dans la vie, reprendre le travail des Grey et ne pas laisser son frère tout gérer tout seul. Il savait qu'il pouvait le faire, il n'était pas idiot.

Il montait au premier étage, cherchant à la bibliothèque les ouvrages dont il avait besoin pour le cours de Gestion. Malgré qu'ils avaient le temps, le professeur Hopkins était si préventive, qu'elle avait demander aux avant-dernières années de bien se préparer. Ce que Samaël était bien décidé à faire. Il n'avait pas peur des examens, n'ayant jamais éprouver de stress quelconque car le jeune-homme avait confiance en lui pour réussir. Ses notes étaient toujours au-dessus -et bien loin au-dessus- de la moyenne. Tout en sortant de la bibliothèque et en rangeant ses affaires dans son sac-à-dos, Samaël avait envie d'aller voir si tout se passait bien avec Dake et son groupe.

C'est en montant dans les escaliers qu'il entendit un cri qu'il connaissait. La voix du moins. Alerté, le Lys montait rapidement, pour apercevoir dans le couloir Dake qui s'écroulait en pleurant, la silhouette du redoutable Andrew s'enfuir au loin. Armé d'une colère noire inimaginable venant de lui, le vert bleuté serrait les poings et les dents subitement. Cependant, au lieu de lui courir après, il décidait d'aller retrouver son petit-ami, qui d'un coup, sortie de nulle part, une demoiselle était à ses côtés. Il courait rapidement, lâchant au bout d'un moment son sac-à-dos qui se laissait glisser sur le sol de marbre pour aller se cogner contre le mur juste à côté de Dake.

Sama restait debout, le regard brillant, l'air compatissant et triste à la fois. Il aurait Andrew, avant de la fin de l'année, il le choppera et il l'aura. Il s'agenouillait devant son tendre sombrant doucement dans la tristesse de ses sanglots déchirants.

« Dake... », il le regardait, posant une main délicate sur le genoux du Silver, « Raconte ce qu'il se passe. »

Il relevait la tête vers la Seed à en juger par sa cravate, elle l'avait bien appelé ''Dako-nii'', c'est ça ? Bon, de toute façon, il n'avait pas le temps de s'occuper de cela. Il la dévisageait un instant avant de se retourner vers Dake.
i will try to fix you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota H. Adrianson

avatar

Masculin
Devoirs : 54
Localisation : Salle de musique
Emploi/loisirs : Le chant et la guitare
Humeur : Plus que Joyeux!

MessageSujet: Re: À force de resté fort, on finit par se briser de l’intérieur. [ PV Samaël et Jadwiga!]   Jeu 17 Avr - 2:40

En faite, très sincèrement, Dakota n’avait point envie de laisser partir tout ses moments de bonheur. Cela l’effrayait rien qu’à y pensé. Il ne voulait pas perdre sa mère, il en avait encore besoin. Il ne voulait pas que son père disparaisse, il avait besoin de ses conseils. Le jeune homme ne voulait pas non plus que ses amis le laisse tombé, que son groupe tombe à l’eau, de grandir… En faite, Dake avait peur. Peur d’avancer, peur de devenir l’adulte qu’il devait être, peur de finir par tout perdre. Mais il préférait se taire sur tout ses faits, préférant ne pas déranger que ce soit Jadwiga ou Samaël. Il se taisait, continuant de porter le masque que tout le monde connaissait du Dakota toujours joyeux. Mais existait-il vraiment une personne sans problème et où tout allait bien dans sa vie? Je ne pense pas que une personne comme ça puisse exister… Mais Dakota essayait tant de resté ce genre de personne pour ne pas déranger ses amis et ne pas les perdre par son changement de caractère. Il grandissait de plus en plus et il détestait ça. Il détestait, chaque matin, se voir dans le miroir, ses traits changeant lentement, son caractère changeant, devenant lentement un adulte. Sa mère allait mourir, son père allait partir, il allait être à la rue bientôt, il le savait… Et il n’aurait jamais assez d’agent pour partir correctement son groupe, mais comment l’avouer? Surtout que nous parlons de Dake, celui qui ne veux rien demander de son plein gré.

À force de toujours vouloir gardé en soins, sa explose, sans prévenir. Dakota n’est pas indestructible, loin de là. Il est même très sensible quand on apprend bien à le connaitre. Il est un peu pleurnichard pour rien, parfois, mais souvent, si on cherche bien, chacun de ses douleurs à un sens profond. Le jeune homme serra fortement les poings contre lui, s’arrachant un crie de douleur véritable. Il avait mal, il souffrait, autant physiquement que mentalement. Il en avait marre, marre de devoir tout gardé pour lui. Andrew avait dit le mot de trop en parlant de sa mère. Dake savait que dans même pas un mois, il n’aurait plus de mère, ni même de père. Le jeune étudiant serait seul, sans famille, il le savait et Andrew avait dit le mot de trop en parlé de sa relation avec Samaël et de sa mère, comme si cela le concernait encore. Sa vie ne le concerne que lui désormais. Lui et Samaël… Il n’avait pas besoin de se mêler à son tour de sa vie de couple.

Dakota fixa sa petite soeur de coeur en silence, Jadwiga, qui essayait tant bien que mal de, au moins lui arraché un sourire. Le jeune rouquin fixa la jeune fille en silence, ne l’apercevant qu’à moitié, ses yeux mouillés. Il tremblait, il le sentait. Ses jambes tremblaient ainsi que ses bras. Dakota fixa la peluche en silence, puis serra brusquement Jad’ dans ses bras en silence, profitant tout simplement de la chaleur rassurante de sa petite soeur bien-aimée.

« Petite soeur… »

Le rouquin serra pendant un moment sa petite soeur dans ses bras, puis finit par se laissé tombé douloureusement sur le sol pour venir se blottir dans les bras fort de son petit ami. Il respira doucement l’odeur qui s’y dégageait, passant rapidement ses bras autour de Sama’ pour venir perdre ses mains dans la chevelure du Lys. Son corps tremblait toujours malgré la chaleur que lui procurait Samaël.

« Sama… Je… J’ai si… mal… »

Il posa ses yeux mouillés contre le cou de son petit ami, serrant fortement ses poings contre le torse du plus vieux. Puis, il tourna son regard vers Jad’ et, toujours contre Samaël, il prit doucement la main de sa petite soeur dans la sienne pour lui faire signe qu’elle pouvait resté et s’asseoir à ses côtés. Il n’arrivait juste plus à décoller son corps de celui chaud du Lys. Il en avait tellement besoin…


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À force de resté fort, on finit par se briser de l’intérieur. [ PV Samaël et Jadwiga!]   

Revenir en haut Aller en bas
 
À force de resté fort, on finit par se briser de l’intérieur. [ PV Samaël et Jadwiga!]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler.
» Harper ~ Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option~
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noblesse & Indécence :: Nobilis Academy :: Batiment principal :: Deuxième Etage :: Couloirs-
Sauter vers: