AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Silence à la bibliothèque ! [pv Jennyfael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Silence à la bibliothèque ! [pv Jennyfael]   Jeu 14 Nov - 16:09


Chut ! À la bibliothèque !  




Mathias poussa un soupir résigné en regardant la porte qui séparait le couloir principale et la bibliothèque. Il y avait tout un monde derrière cette porte qu'il ne maîtrisait absolument pas. Un monde de silence, de livres et volumes aussi lourds que des briques. Il ne savait si ce sont ces immenses encyclopédie et l'ambiance si silencieuse qu'elle en deviens oppressante pour lui, qui le rendait si peu enclin à la culture écrite de la bibliothèque ou bien son cerveau si fainéant lorsqu'il s'agit d'étude, mais le résultat est le même. Il rechignait de passer les lourdes doubles portes du royaume de la lecture. Mais même s'il avait sut jusque là trouver le moyen pour éviter le plus possible cet endroit, cette fois il n'y avait personne à convaincre de faire cette rédaction pour lui. Il était seul pour cet exposé, seul devant cet obstacle qu'il allait devoir affronter comme ses ancêtres courageux vikings. Vous auriez pu lui donner une raquette de Tennis, ou même des palmes ou des baguette chinoises, il aurait su en tirer le meilleur partie. Mais des livres et des cahiers et il se retrouvait aussi dégourdi qu'une baleine échoué sur la plage. Pourtant il aimait lire. Il prétendait toujours le contraire, mais c'était plus par esprit de contradiction qu'autre chose. Seulement il aimait les récits d'aventures, les contes de fées, les pages où l'on chantait les héros et les sirènes aux coeurs meurtris. Le reste pour lui c'est du dialecte égyptien.

Le jeune homme finit par ouvrir la porte et fit une grimace. Dans les bibliothèques, les employés étaient toujours comme des dragons à l'affût du moindre bruit. Quelqu'un qui tousse, un téléphone qui vibre, des amoureux qui chuchotent dans les rayons, des étudiants en conférence etc... On était toujours obligés de murmurer et cela n'était vraiment pas du goût de notre danois. Ni même dans ses possibilités physiques à dire vrai. Aussi fila t'il directement prendre place à une table tourné vers les hautes fenêtres de la pièce. Au moins, même enfermé, il pourrait profiter des derniers rayons de soleil de l'automne.

Ce qui l’amenait ici ? Monsieur était encore en retard pour son exposé de sciences, comme d’habitude mais cette fois le prof avait été très clair, les sanctions tomberaient. Évidemment c’est au dernier moment que le danois décida enfin de s'y mettre. Et puis il n'avait pas trop le choix, il ne pouvait rester le samedi matin en colle alors que le club de Tennis à programmer un de ses entraînements à ces heures là.  Mais, haha... c'est loin d'être gagné, il en fut persuadé dès que son pied toucha le sol de la bibliothèque. La salle était immense et contenait un étage en U. les grandes  baies vitrés permettait un éclairages parfait dans l'intégralité de la pièce et le soir les grands chandeliers prennent le relais. C'est certes une salle magnifique digne d'un grand architecte, il pourrait s'y sentir à l'aise si les murs et la plus grande partie de la salle n'était pas occupés par d'immenses étagères. Il laissa un peu plus vagabonder son regard sur les élèves de diverses classes, certains cacher par des piles de livres, d'autres chuchotant penché sur un gros volume que Mathias n'aurait jamais le courage d'ouvrir. Il y as aussi quelques élèves bataillant pour trouver leurs ouvrages dans les grandes étagères, ou tenter l'impossible en traversant la salle la vue cacher par une bonne quantités de livres compliqué. Non vraiment, ce lieu n'est pas fait pour lui. Il se sentait étranger, si contrasté au milieu de tout ces personnes studieuses et si appliqué. Avec une petite grimace désespérer il se décida enfin à se mettre au travail.

Il ouvrit son cahier et farfouilla dans son sac pour y trouver un stylo dont le bout était mâchouillé. De sa main droite, il commença à tracer les lettres du prochain exposé qu'il avait à rendre avant la fin de la semaine, c'est à dire...demain. Bon le titre est écrit, c'est déjà un bon début. Ne sachant comment s'y prendre ou comment débuter, il se mit à mâchonner  le bout de son stylo déjà bien abîme en fixant la feuille sous ses yeux. C'est après une longue réflexion qu'il prit une décision.

« Bon, on va chercher un bouquin sur le sujet.... j'espère qu'il y aura des images au moins. »

Des bouquins ça il y en avait. Sur tout les sujets, tout les genres, sur le monde entier. Il fût surpris d'y trouver une Encyclopédie des amoureux de la France, un merveilleux ouvrage sur la muraille de Chine et des récits d'aventures et d'exploration au Zanzibar. Mathias avait beau ne pas se sentir tout petit, il tira la langue en voyant le nombre d'histoires et d'atlas sur tout les pays différents du monde. Mais il passa rapidement le rayon qui n'était pas le sien et se perdit dans la vaste bibliothèque à la recherche de la section des sciences. Il s'en arracherait les cheveux ! Un vrai labyrinthe cet endroit ! Et c'est quoi ces codes bizarres affiché sur chaque livre ? « B67546FHN5 » ? « D284OGK1 » ?. Comment était-il sensé trouver son livre avec ça ? Ça n'avait aucun sens ! Mais après beaucoup d'effort il trouva enfin ce qui l’intéressait. La section scientifique.

Ici les livres sont encore plus effrayants, se dit-il. Tous deux fois plus gros que le dernier tome d'Harry Potter, les couvertures aux couleurs ternes, et des tonnes de pages au langage compliqué. Il avait bien envi de prendre les jambes à son cou, mais alors il serait bon pour l'heure de colle. Non non non … il avait promis de faire de son mieux ! C'est donc avec prit de courage qu'il s'engouffra entre deux étagères à la recherche de son Graal. Alors qu'il levait la tête vers les livres les plus haut, il cru voir son trésor. Il tendit le bras, se mit sur la pointe des pieds, tenta même de prendre appui sur l'étagère pour se hisser plus haut, mais rien à faire, il n'arrivait qu'à le frôler du bout du doigt. Embêter, il tourna la tête, à droite, puis à gauche cherchant une solution à son dilemme. C'est là qu'il la vit, l'échelle roulante qui permettait d'atteindre les livres les plus haut. Il s'empressa de l'amener à coté du livre, il grimpa sur celle-ci et attrapa enfin sa récompense. Il dut même retenir un cri de joie. Avec un soupire déjà fatigué il s'apprêta à descendre quand il aperçu au loin une personne de sa connaissance. Oh ça oui il l'as connaissait ! L'adorable, la gentille mais timide Jenny' ! Il fit un grand signe de la main, mais elle ne le vis pas. Une moue sur le visage il allait crier son nom quand il se souvient du gardien des lieux, toujours à l'affût du moindre livre posé trop brusquement sur une table. Alors il voulu allez la voir, mais il avait oublier qu'il était encore percher sur son échelle et se mit à basculer dans le vide. Par réflexe il tenta de s'accrocher à tout ce qui passait, emportant avec lui l'échelle dans sa chute et arriva même à faire basculer la grande étagère qui déversa son contenu sur le pauvre Danois qui fit connaissance avec le sol ciré de la bibli'. Le pauvre Mathias avachi et enterré sous une montagne de livre poussa un gémissement de douleur. Au moins ce vacarme assourdissant eu sûrement l'effet d'attiré l'attention de Jenny'... mais aussi celui de la bibliothécaire qui s'approchait déjà à grand pas, furieuse. Sous la pile de livre on pouvait entendre quelques mots étouffé.

« A.. A l'aide, j'veux pas mourir avec une encyclopédie comme pierre tombale ! »

Revenir en haut Aller en bas
Jennyfael N. Corleone
Donzelle sauvage ♥
avatar

Féminin
Devoirs : 104
Localisation : Trouve-moi!
Emploi/loisirs : Étudiante, faire de la musique, chanté, tir à l'arc ...
Humeur : Changeante

MessageSujet: Re: Silence à la bibliothèque ! [pv Jennyfael]   Sam 16 Nov - 2:14


Jennyfael était assise par terre dans un des rayons son calepin à la main. Depuis le début de la matinée elle griffonnait des paroles de chanson en imaginant une mélodie quelconque dans sa tête. Elle écrivait écrivait et écrivait sans relâche sans arrêt, complètement perdue dans ses penser qui vagabondait entre la musique et Evan… OUI elle pensait à Evan. Il s’imposait souvent dans ses pensées. D’ailleurs, chaque fois que ça arrivait, la jeune demoiselle se surprenait à avoir un faible sourire en coin sur ses lèvres.

La petite princesse du Parrain Italien ne savait pas tellement depuis quand elle écrivait, tout ce qu’elle savait c’était qu’elle avait au moins sauté un repas minimum tellement elle était prisonnière de sa tête. Plus elle écrivait et plus elle avait des idées, plus les notes dansait dans sa tête et plus les paroles coulait d’elles-mêmes de son stylo bille.

Bientôt, la jeune Sicilienne se mit à grogner contre son stylo qui avait malheureusement rendu l’âme. Furieuse, mais surtout démoralisée, elle lança son crayon dans la poubelle la plus proche. Naturellement, elle réussit à rentrer son stylo du premier coup dans la poubelle. Elle fourra son calepin dans son sac qu’elle passa en bandoulière sur son épaule droite pour accoter le sac sur sa hanche gauche. La jeune rouquine-blondinette se leva en soupirant et commença à marcher … tranquillement en se laissant trainer les pieds.

Soudainement, un grand bruit retenti! Elle sursauta et se retourna en un quart de seconde en direction d’où provenait le bruit. La bolssom  écarquilla les yeux et se précipita vers l’amas de livre. D’ailleurs, la voix qui s’en dégageait, elle la reconnue. Elle ne pouvait pas vraiment faire autrement à vrai dire. Elle enleva rapidement son sac et le laissa tomber par terre sans faire attention à ce qu’il y avait à l’intérieur. Ce qui ajouta bien sûr du bruit dans cette pièce où le silence prônait. Jennyfael se mit à genoux et enleva les livres un par un, elles les tassaient sur le côté pour libéré Mathias de sous se sarcophage de livre.

«Comment … comment t’as fait ton compte? », demanda-t-elle timidement une fois qu’elle était assurée qu’il pouvait respirer normalement tout en continuant de le dégager de la montagne de livre.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Inugami style *-* ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Silence à la bibliothèque ! [pv Jennyfael]   Sam 16 Nov - 15:21


Maintenant il faut ranger...  



Il savait bien que les livres et lui ce n'était pas une histoire d'amour. Mais là ils essayent quand même de le tuer ! C'est dangereux la bibliothèque ! Tout autour de lui, toujours enterré, se rassemblait le beau monde jusque là tranquille de la bibliothèque. Tous se demandait ce qui venait de se passer, certains râlait d'avoir été déranger dans leur travail. Et le lieu qui était autrefois un âvre du silence fut brisé par les paroles des élèves. La bibliothécaire, que dis-je... ce dragon, gardien de son palais de livre se mit à rugir des mots de sa voix froide et claquante. « Silence ! Taisez-vous ! Retournez à votre travail ! ». Mais que se passait-il sous cette pile de livre ? He bien Mathias étouffait sous le poids des livres et la poussière qui s'insinuait dans son nez et sa gorge. C'est que certains de ses livres n'avaient pas été ouvert ou déplacés depuis longtemps. Ils avaient donc accumulé une bonne quantité de poussière. Ça lui grattait et il avait une irrésistible envi d'éternuer et de tousser. Et puis il sentit le poids des livres diminuer. Venait-on à son secours ? Quelques secondes plus tard il fut capable de voir à nouveau la lumière du jour, ainsi qu'un visage mignon et féminin. Le visage de Jenny. Il ouvrit la bouche pour la remercier et répondre à sa question mais tout ce qui sortit fut .

« ATCHOUM !! KOF KOF !! aargh .. de l'aiiiiirr »


Après avoir rejeter la poussière qu'il avait accumuler, il lui fit un de ses grands sourire bêta. Un de ses sourire qui semble vouloir dire « je suis dans une situation ridicule mais j'assume totalement ! ».seulement son sourire se fana quand il vit derrière Jennyfael, la bibliothécaire, son regard perçant qui le fixait comme s'il s'agissait d'une crotte de chien puante sur son chemin. Il était le criminel qui avait briser le calme de sa bibliothèque et abîmé ses livres. La crasse à éliminer. Les mains sur les hanches, elle cracha son venin sur le pauvre blond qui se dégageait à présent de lui même de sous les livres, toujours aider de Jenny.

« De toutes les années que j'ai passé dans cette école, je n'ai jamais vu un macaque aussi maladroit que vous. Ce n'est pas un cirque ici ! Et je me demande bien ce qu'un garçons avec le cerveau d'un homme des caverne peut bien faire dans ma bibliothèque ! Rangez moi ces livres et je vous prierais d’aller faire le clown dehors ! »

« haha.. désolé madame ! J'ai simplement glisser de l'échelle, je vais tout ranger ! »

son sourire de retour sur son visage, il se frottait les cheveux poussiéreux dans un réflexe de gêne . La seule réponse de la femme fut un mouvement de tête dédaigneux, pour ensuite tourner les talons et retourner à son travail. Cette vipère avait la langue bien aiguisé face à un élève qui osait déranger l'ordre. Mais malgré tout le Danois continuait de sourire, surtout lorsqu'il se tourna vers Jenny'. Il se leva, passa ses deux mains dans ses épis et secoua dans tout les sens pour retirer tout grain de poussière. Il essaya ensuite de chuchoter ne voulant plus s'attirer les foudres de la dame effrayante et respectée.

« Merci d'être venu m'aider Jennyfael ! … haha, j'avais oublier que j'étais sur une échelle, je voulait venir te saluer. »

puis il se baissa pour ramasser les livres éparpillés. Il regarda les titres un par un, et hésita un long moment. Comment savoir ou les ranger ? Embêté, il ne voulait pas demander de l'aide à la jeune fille. C'est à lui de ranger tout ces bouquins, seulement comme il est parti il en avait pour la journée et il serait bon pour l'heure de colle ce samedi. Mais demander son aide serait injuste pour elle, elle avait sûrement autre chose à faire. Quelque chose de bien plus intéressant que ranger ces maudits lourds bouquin en tout cas. Il se mordilla un peu la lèvre inférieur. Se demandant s'il devait ranger les livres selon les codes ou les titres, ou encore les auteurs ? Haaaa ! Il sentait son cerveau fondre là ! Peut-être devrait-il essayer de fuir en douce ? Nan … il se ferait choper tôt ou tard par le conseil de discipline si ce n'était pas par la bibliothécaire. Et il assumait toujours ses bêtises. Il ne fuyait jamais la corvée. Mais encore une fois, il n'avait toujours pas bouger d'un poil, un livre dans chaque main. Comment devait-il s'y prendre ?


Revenir en haut Aller en bas
Jennyfael N. Corleone
Donzelle sauvage ♥
avatar

Féminin
Devoirs : 104
Localisation : Trouve-moi!
Emploi/loisirs : Étudiante, faire de la musique, chanté, tir à l'arc ...
Humeur : Changeante

MessageSujet: Re: Silence à la bibliothèque ! [pv Jennyfael]   Mar 19 Nov - 2:12

Jennyfael se dépêchai le plus rapidement possible pour au moins le laisser respirer. Seulement quand la bibliothécaire arriva, la jeune Sicilienne arrêta pratiquement de respirer. Non mais elle était gonflée cette bonne femme qui sent la poussière et le papier moisie! Quand elle partit enfin, la demoiselle soupira bruyamment et continua de ramasser les livres et faire des piles diverses au hasard.

« De rien Mathias … mais la prochaine fois, fait attention … tu pourrais te casser quelque chose … t’as rien au fait? », demanda la jeune demoiselle.

Une fois le jeune Danois libéré de sa prison littéraire, la demoiselle se mit à regarder les codes sur les reliures des bouquins et se mit à les classer de manière des plus spécifiques. Elle ne parlait pas vraiment. À vrai dire, elle ne savait pas tellement quoi dire en fait. Tant qu’à être ici, aussi bien faire quelque chose de bien et jusqu’au bout.

Une fois les livres classer, elle sortit de son sac des post-it et dessina des étagères de bibliothèque et fit des flèches vis-à-vis une étagère particulier pour chaque post-it. Elle les colla ensuite sur les livres. La demoiselle ne savait pas vraiment pourquoi elle faisait sa et se donnait TANT de mal pour quelque chose d’aussi simple. La jeune rouquine-blondinette releva la tête et la pencha légèrement sur le côté et fixa Mathias du regard.

« Sur les post-it, le dessin montre où ranger le livre de cette pile là … après tu ne fais que les placer en ordre alphabétique et numérique … je vais t’aider parce que tu seras encore ici au moment du repas de ce soir sinon. », dit-elle tout de même d’un ton encourageant avant de s’emparer d’une pile de livre et de se diriger vers les étagères en question qui correspondait à cette pile.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Inugami style *-* ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Silence à la bibliothèque ! [pv Jennyfael]   Mer 20 Nov - 2:42


Un danois reconnaissant est un danois des plus fidèles



Perdu dans sa tentative désespérer de découvrir les secret du classements des livres de bibliothèque, il n'entendit pas vraiment l'avertissement et la question de Jennyfael. Il ne fit pas non plus vraiment attention aux post-it qu'elle posait ci et là. Il était bien trop occuper à foudroyer du regard les bouquin qui il en était sûr se foutait bien de sa gueule avec leurs titres à rallonge et leur poids conséquent. Très concentré dans son combat de regard avec la couverture d'un vieux livre de science, Puis il redressa son regard vers Jenny décider à lui demander conseil, mais il n'en fit rien, la regardant la bouche légèrement entrouverte, la regardant faire des piles avec les bouquin et poser des post-it dessus. Que faisait-elle au juste ? Il l'observa, toujours ses deux livres dans les mains. Il avait plus bête qu'il ne l'était en l'instant même. Quand Jennyfael redressa la tête, il croisa son regard et lorsqu'il comprit qu'elle s'apprêtait à lui parler, il secoua légèrement la tête et se concentra sur ses mots.

« Sur les post-it, le dessin montre où ranger le livre de cette pile là … après tu ne fais que les placer en ordre alphabétique et numérique … je vais t’aider parce que tu seras encore ici au moment du repas de ce soir sinon. »


C'était donc ça ! Quel intelligence ! Que dis-je... quel génie ! Si pour elle s'était une chose simple, pour Mathias qui avait en horreur les bibliothèque et qui ne savait même pas les classer, ça sortait de l'ordinaire ! Ses yeux se mirent à briller de reconnaissance, et sa lèvre inférieur tremblait d'émotion. Alors qu'il n'osait pas lui demander son aide, elle le lui proposait de son plein gré. Il en lacha les livres et ne put retenir une forte pulsion de câlin. Alors qu'elle posait sa première pile, il la saisit par la taille et lui fit un gros câlin tout ce qu'il y a de plus amical. Il lui murmura à l'oreille.

« Merci merci merci... je me croyais déjà condamner à ranger ces livres pour les jours suivants, ou pire pour l'éternité ! Ton aide m'est vraiment précieuse.. »

tout cela accompagner d'un gros reniflement. Non il ne pleurait pas vraiment mais il était ému de ses effort pour l'aider à s'acquitter de sa tâche au plus vite. Il la lâcha rapidement et se mit à ranger les livres avec ses indications. Grâce à ça s'était déjà plus facile. Lorsqu'il repéra le livre qu'il était venu chercher, il le mit de coté et reprit le rangement. Lorsque le dernier livre fut ranger dans les rayons, Mathias heureux d'avoir enfin fini, s'étira de tout son long. Il n'en pouvait plus ! Il n'avait qu'une chose en tête s'enfuir loin de ce lieux plus affreux que l'enfer à son avis. Et puis lui il était pas destiné à l'enfer mais au Valhalla non mais ! Poussant un soupir fatigué mais soulager, il posa son regard autour de lui. La pièce s'était assombri et il ne restait que quelques rats de bibliothèque disperser dans la salle. Malheureusement, Mathias devrait trouver un autre endroit ou travailler son exposé. Il commençait à désespérer, il savait bien que même avec ce livre entre ses mains, il aurait beaucoup de mal à faire un devoir satisfaisant. Mais pour l'instant il afficha un de ses sourire satisfait et posa son regard azur sur la jeune fille.

« je t'en dois une Jenny ! Je n'y serais jamais arriver sans toi … pfiou on va pouvoir sortir de là... »

il s'éloigna de l'étagère et retourna à sa table, récupéra ses affaires qu'il fourra dans son sac sans aucun soins et revint auprès de la fille aux cheveux clairs.

« Je te dois une faveur alors.. si je peux faire quelque chose pour toi n'hésite pas ! Quoi que ce soit, je te rendrais service ! »


il s'approchait à présent des grandes portes, la sortie, la fin de son enfer personnel, bien qu'il ait été plus supportable en présence de Jenny. Mathias semblait hésiter et vouloir dire quelques choses. Il se mordait la lèvre et se dandinait légèrement d'un pied sur l'autre, indécis de savoir s'il devait prendre le risque d'ouvrir la bouche ou tout simplement se la fermer.

« mh... Jenny... ? »


Revenir en haut Aller en bas
Jennyfael N. Corleone
Donzelle sauvage ♥
avatar

Féminin
Devoirs : 104
Localisation : Trouve-moi!
Emploi/loisirs : Étudiante, faire de la musique, chanté, tir à l'arc ...
Humeur : Changeante

MessageSujet: Re: Silence à la bibliothèque ! [pv Jennyfael]   Jeu 21 Nov - 1:38


Si une diseuse de bonne aventure lui avait prédit ce qui se passerait, elle ne l’aurait jamais crue. Parce que premièrement, personne ne pouvait réellement l’aimer –peut-être à par sa famille – et aussi que deuxièmement personne penserait une seule seconde à l’approcher de la sorte.  Enfin … sauf Mathias.

À son contact, la jeune demoiselle se crispa plus vite que son ombre et deviens tout raide. La jeune demoiselle commençait à sentir la peur, comme une vague glacée, lui parcourir tout le corps. L’adrénaline coulait dans ses veines, elle le sentait. Sa respiration devient de plus en plus rapide tout comme son rythme cardiaque. Elle avait l’impression qu’elle était en train de courir le marathon. Aussitôt qu’il lui chuchota à l’oreille, s’était de pire en pire, elle lâcha littéralement les livres qui tombèrent au sol sur ses pieds. Naturellement, elle ne sentait strictement rien. Ainsi, comme elle avait encore plus peur,  l’effet de l’adrénaline décupla. Les pupilles de la demoiselle était maintenant rendu bien dilatés et elle commençait à trembler … en même temps que les larmes lui montaient aux yeux.

Heureusement, il la lâcha rapidement. Elle se pencha brusquement et ramassa les livres. Elle renifla discrètement parce que les larmes coulaient silencieusement sur ses joues. S’était stupide … il avait juste voulu lui faire un câlin, pas lui faire du mal. Ses blessures mentales n’avaient jamais guérit, même si elle prétendait le contraire à ses frères et son père et faisait semblant que tout allait toujours bien. Jennyfael se doutait quand même un peu que son père ne la croyait pas vraiment, mais elle préférait croire que personne ne voyait rien.

La jeune Sicilienne se contentait de ranger les livres, sans parler, sans regarder Mathias. D’ailleurs elle essuyait à quelques reprises les larmes qui dégringolaient sur ses joues tout en reniflant des plus discrètement. Naturellement, si on lui demandait si ça allait, elle répondrait automatiquement que oui et que s’était la poussière qui lui faisait ça.

Ils finirent rapidement de ranger tous les livres que Mathias avait emportés avec lui dans sa chute imprévue.  La demoiselle se retourna pour récupérer son sac. Elle le passa en bandoulière, mais le releva pour le prendre dans ses bras pour le serrer contre elle. Comme si la jeune italienne voulait se protéger de quelque chose d’invisible, mais surtout d’inexistant. Jennyfael fuyait le regard de Mathias. Elle ne voulait en aucun cas le regarder. Elle ne voulait pas qu’il voit qu’elle avait pleuré, non elle voulait le cacher! Cependant, elle l’écoutait tout de même, mais d’une seule oreille seulement et se contentait de hocher de la tête.

Quand il se retourna pour sortir, la demoiselle commença à avancer tout doucement, un petit pas à la fois, la tête bien basse en fixant ses chaussures. Cependant, quand il se retourna pour l’interpeler, la demoiselle releva tranquillement la tête pour le regarder avec ses yeux rougit qui avait changer de couleur à cause des larmes.

« Q..quoi? Qu’est-ce qu… qu’il y a? … », demanda –t-elle difficilement, la voix encore enrouée.

Il ne l’avait surement pas interpelé pour rien. Il devait très certainement vouloir lui dire ou demander quelque chose. Elle attendait patiemment … du moins aussi patiemment qu’elle était capable de faire à ce moment précis.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Inugami style *-* ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Silence à la bibliothèque ! [pv Jennyfael]   Ven 22 Nov - 17:04


Ai confiance en moi


Jennyfael gardait la tête baisser, chose dont ne se préoccupait pas vraiment Mathias vu qu'elle était du genre très timide et sauvage. Il ne remarqua donc pas ses yeux rougis par les larmes, des larmes qu'il as lui-même fait couler. Mais lorsqu'elle redressa son visage pour répondre à son appel, il ne pouvait rester aveugle à ses yeux rougis et aux traces que les larmes avaient laissés sur ses joues. Son cerveau eu un court circuit lorsqu'il se rendit compte de son état et se mit dans un mode que l'humanité pensait inexistant chez lui. Il se mit à réfléchir à toute vitesse. OUI ! Oui messieurs dames ! Il réfléchit et pas qu'un peu ! Son cerveau était en ébullition, devant la simple traces des larmes de la jeune fille. Car si il y a bien une chose qui donne un coup de fouet à ses neurones c'est lorsque son entourage va mal et l'effet est décupler lorsqu'il sait ou qu'il as le pressentiment qu'il en est la cause. Et là il en avait le préssentiment. Et dans sa tête sa ressemblait à ça.

*MERDE ! JE L AI FAIT PLEEEUUURREEER ! Pourquoi ! Comment ! Qu'est-ce que j'ai dit ? Qu'est ce que je fait ! Un petit gâteaux vite ! Une pâtisserie ! Non non non … avant je dois m'excuser... mais de quoi ? OH.... *

Et là ce fut l'illumination. Il se souvenait, par l'émotion il -l'avait prit dans ses bras- s'était jeté sur elle pour la câliner... Mathias ne se rappelait que maintenant qu'elle ne supportais pas les contacts physique surtout ce genre là qui ressemble plus à une agression -sexuelle- à la Pédobear qu'autre chose. Mathias déglutit et sautilla d'un pied à l'autre tout en se grattant l'arrière de la tête. Il ne savait quoi faire dans cette situation présente, comme à chaque fois qu'il faisait pleurer Jennyfael et encore heureux, Evan n'était pas là pour lui donner un coup de raquette bien senti sur le crâne. Il oublia aussi complètement ce qu'il voulait lui demander et il s'avança un peu, avançant ses mains mais les ramenant à lui rapidement sachant que la toucher encore ne ferait qu’aggraver la chose.

« Mh... Jenny' , tu as pleurer, excuse moi ! C'est à cause du câlin hein ? Raah j'avais oublier ! * il se donna un petit coup sur le coin de la tête * je suis bête ! »

On pouvait voir sur son visage, un peu de culpabilités. Il oublia tout le reste, son exposé, et l'aide qu'il voulait demander à Jenny, car c'était bien la raison pour laquelle il l'avait interpellé en sortant. Là ce qui importait c'était de redonner le sourire à la Blossom. Bon jusque là une technique marchait très bien. Et il allait la tenter de nouveau. Avec un petit sourire qui se voulait rassurant il lui tendit la main.

« Jenny', je suis vraiment désoler de t'avoir fait pleurer ! Tu sais, je voulait juste te montrer comme j'étais reconnaissant ! Tu m'as beaucoup aider aujourd'hui... bon je sais c'était pas la meilleure façon de le montrer... viens avec moi ! Je vais me faire pardonner comme il faut ! Moi lorsque je vais mal je mange une pâtisserie et ça suffit pour que je voit le monde en rose ! »

Puis il se radoucit un peu et la regarda même avec une douceur qui contrastait un peu avec ses regard brillants d'excitations.

« Tu veux bien me faire confiance ?»


Revenir en haut Aller en bas
Jennyfael N. Corleone
Donzelle sauvage ♥
avatar

Féminin
Devoirs : 104
Localisation : Trouve-moi!
Emploi/loisirs : Étudiante, faire de la musique, chanté, tir à l'arc ...
Humeur : Changeante

MessageSujet: Re: Silence à la bibliothèque ! [pv Jennyfael]   Mer 27 Nov - 23:24

Jenny se sentait mal. Mine de rien, réagir comme là lui faisait mal … surtout que Mathias avait strictement rien fait de mal. Mais s’était plus fort qu’elle. Naturellement, personne ne pouvait vraiment comprendre puisqu’elle n’en avait jamais parlé à personne … même pas à ses frères ou son père. Non, personne n’était au courant de tous les divers sévices qu’Elle avait subi durant 8 longues et pénibles années en Russie.

La jeune demoiselle baissa la tête et fixa ses chaussures quand Mathias s’approchait d’elle. Elle essayait de se calmer mais elle n’y arrivait pas. Jennyfael essaya même de fermer les yeux et de respirer lentement et profondément, mais rien n’y faisait. Elle tremblait toujours et avait toujours le regard embrumé. D’ailleurs, elle ne releva seulement la tête quand Mathias parla à nouveau. Elle l’observa tranquillement, sans bouger … enfin si on oubliait les tremblements.

« Ça va … je devrais pas réagir comme ça … c’est plus fort que moi. C’est à moi de m’excuser … pardon … et ne te frappe pas … », dit-elle timidement.

Elle secoua vigoureusement sa tête de droite vers la gauche comme pour chasser les larmes qui étaient coincé dans ses yeux. C’était vrai que s’était pas de la faute du Seed, c’était elle le problème … s’était de sa faute à elle si elle était traumatisée et qu’elle ne savait plus trop comment réagir normalement et que la peur avait pris la place de l’oxygène dans son sang.

La jeune Italienne écouta attentivement le jeune homme d’une oreille, oui d’une seule parce qu’elle était légèrement perdu dans sa tête. Mine de rien, s’était assez dure à vivre comme situation. Elle devait réussir à se réhabilité le plus vite possible parce que ça commençait sérieusement a l’étouffer … et on ne parle pas de ses terreur nocturne ou encore de ses crise de larmes incontrôlé … non … elle voulait commencer par ai moins réapprendre à avoir des réactions normal pour au moins pouvoir cacher sa différence et son passé …

Naturellement, en l’écoutant, elle n’avait pu s’empêcher de lâché un petit bruit qui pouvait ressembler à un début de mini rire tout mignon. Elle regarda ses pieds un instant avant de relever la tête et de la pencher légèrement sur le côté. Elle s’avança tranquillement et prit son courage à deux mains … et tenta quelque chose que JAMAIS personne aurait pu penser qu’elle tenterait … elle attrapa doucement la main, toujours tremblante, de Mathias que ce dernier lui tendait.

« Je veux bien essayer … »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Inugami style *-* ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Silence à la bibliothèque ! [pv Jennyfael]   Lun 2 Déc - 18:28


Ai confiance en moi



Mathias s'était attendu à tout sauf à ça. Il s'attendait à la voir le fuir, comme elle le faisait souvent, ou encore à se recroquevillé, ou même à le frapper. Mais sûrement pas, vraiment pas, à ce qu'elle accepte de prendre sa main. Certes elle tremblait un peu et étais hésitante, mais le fait qu'elle la prenne de sa propre volonté était pour Mathias une immense avancée et un pas de géant pour Jennyfael. Il aurait en temps normal sauter de joie, ce qui l'aurait certainement braquée de nouveau, alors il lui sourit simplement avec reconnaissance, appréciant de tout son cœur les efforts qu'elle faisait envers lui. Il finirait bien par réussir à l'aider à se sociabiliser ? Un jour ? Peut-être ? Mais pour le mission, mission pâtisserie !!

« Merci Jenny, tu ne le regretteras pas, Je te l'assure »


se faisant pression pour agir le plus doucement possible, -faut pas trop lui demander non plus – il la mena dans les couloirs et lorsqu'ils furent sortir du bâtiments, ils furent accueillit par le début de la nuit. Après un coup d’œil à sa montre Mathias se tourna vers Jennyfael.

« Je connais une pâtisserie non loin, j'ai rarement goûter des gâteaux aussi bons ! Bon je t'avoue que c'est pas très régime de manger ça aussi près du repas du soir, mais bon ! Moi je fait pas régime ! »

lui adressant son sourire rieur, il attendit son avis sur la question. Mais il se rendit compte que la nuit était plutôt fraîche. Le temps n'était plus à se promener la nuit en T-shirt manche courtes.. mais en regardant sa camarade Blossom il se disait que le pull de son uniforme n'était peut-être pas assez chaud. Ça l'embêterait de la rendre à Evan avec un gros rhume... Ouai, ce serait très embêtant ! Son capitaine de Tennis risque de piquer une de ses crises de colère dont il as le secret et sa veine qu'il as tellement envi de titiller va réapparaître sur son front... il se regarda ensuite et retira la main de celle de Jenny' pour déboutonner la veste de son uniforme. Il la retira, et doucement la montra à l'étudiante.

« oh... je t'en demande beaucoup je sais, mais si Evan me voit te traîner comme ça en ville, il va encore me sortir sa grosse veine de colère ! J'ai peur qu'elle explose un jour moi ! … alors tu veux bien mettre ça ? Tu auras déjà plus chaud »


il savait bien que Jenny étais une chasse gardée. Il avait beau être blond et n'être doté que deux petits neurones se connectant en quelques occasions, il avait sut voir les signes comme beaucoup et n'avait aucune attention d'y mettre son grain de sel. Oh non et puis Jenny peut être séduisante au possible il ne ressentait qu'une grande affection à son égard. Il agissait plus comme un grand frère qu'un dragueur. Et protéger jenny du froid faisait parti de ses préoccupations. Il attendit son consentement, ne voulant pas forcer la veste sur ses épaules et détruire tout ses efforts pour la rassurée. Qu'elle l'as porte au moins pendant le trajet de l'allée et du retour , il ferait bien assez chaud dans la pâtisserie pour la retirer.

[HS = sorry c'est un peu court, mais après ta réponse on pourras fermer le topic et en réouvrir un en ville pour le continuer ? ^^]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Silence à la bibliothèque ! [pv Jennyfael]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Silence à la bibliothèque ! [pv Jennyfael]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» La Bibliothèque de Mazarbul
» [Mission D] Du rififi dans la bibliothèque
» [Allemagne ]La bibliothèque de Cologne.
» Désordre à la bibliothèque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noblesse & Indécence :: Nobilis Academy :: Batiment principal :: Premier Etage :: Bibliothèque-
Sauter vers: