AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les liens de la jeune Van Haven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriella Van Haven

avatar

Féminin
Devoirs : 35
Localisation : Dans un couloir quelconque en train de lire
Emploi/loisirs : Lire ~ Ecriture ~ Musique
Humeur : Je ne sais pas trop...

MessageSujet: Les liens de la jeune Van Haven   Dim 7 Avr - 10:10


Gabriella
Van Haven

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Histoire
...


« Je ne pense pas être née dans le même monde que vous. Après tout, vous ne l’avez jamais connu, la guerre. Ou ceux qui l’ont connu sont sûrement très peu dans cette école. Moi je l’ai vu. Je l’ai entendu. Je l’ai vécu. Je ne pense pas venir d’une famille de noble. Je viens plus d’une famille déchirer par la guerre, qui a dû se battre pour avoir ce qu’il voulait, qui ne m’a jamais apprit ce qu’était un vrai sourire… Pour la simple raison que eux même ne le connaissait pas. Malgré tout, je les aimais plus que tout. J’aimais mes parents, j’aimais Sebastian, j’aimais leur faux sourire, j’aimais leur encouragement… Je tenais à ses moments, sûrement parce que c’est la seule vie que j’avais. La seule vie que je connaissais. J’ai grandis dans ce monde. Je n’ai connu que ce monde de destruction. Et pourtant, je n’ai jamais espérer autre chose. Vous savez pourquoi ? Car c’était la seule vie que je connaissais. C’était ce monde que je connaissais. Ce monde de destruction, de pleure, de guerre… C’était mon monde. »

Ma date de fête n’a jamais été importante si vous voulez mon avis. Après tout, ce n’était pas le temps de penser à ça. Mon père avait bien d’autres problèmes en tête, ma mère aussi et bientôt, j’aurais bien trop de problème à mon tour pour me rappeler de cette date. Désormais, cette date ne fait plus partit de mon calendrier. Je ne me rappel même pas quand c’est. Ça n’a pas d’importance. Je m’en fiche. Allons plutôt dans les détails importants, d’accord ? Je suis née dans une famille de noble, d’accord, mais pas une famille de noble normal. Je n’ai jamais apprit vraiment les règles des nobles. Enfin, c’est faux. Durant mes 5 premières années, j’ai apprit la noblesse, comme tout enfant normal de noble, mais après… Enfin, je ne suis pas rendue là. Je déteste les déménagements, je vous l’avez dit ? Non ? Vous allez vite savoir pourquoi. Que l’histoire commence.

Dans mes 5 premières années, comme toute bonne noble, j’appris les durs enseignements des nobles. J’apprenais vite et bien grâce à mon gouvernant, Sebastian. Je ne sais pas trop pourquoi je m’attendais super bien avec ce garçon de 20 ans, mais je l’aimais, c’est tout. Je n’avais pas besoin de raison, pas avec Sebastian. Je l’aimais et c’était tout. J’aimais sa façon de rire, j’aimais ses manies, j’aime sa façon de marcher. Ma mère riait souvent en me voyant essayer de me comporter comme le « Grand Sebastian » comme je disais souvent. Sebastian était un peu comme mon héros, même si je ne savais pas encore combien il allait le devenir. Il était si parfait. Ses manies si respectueuses, sa nourriture si délicieuse… Sebastian était mon plus grand ami, mon héros, mais par dessus, c’était celui qui me protéger de ce monde que je ne connaissais pas encore.

Quand la guerre arrive, prépare toi à ce qu’elle t’arrache tout.


J’ai déménagé à l’âge de 6 ans. Dans un magnifique pays, je n’avais rien à reprocher au début à ce pays. Pourtant, j’ai vite changé d’avis. Dans la guerre, vous n’avez pas de choix. Soit vous aidez, soit vous mourrez. Les temps de guerre, c’est ça. Vous prenez les armes et vous vous battez. Je n’ai pas trop compris au début. Vous savez, j’étais encore innocente dans ce temps là. Je ne savais pas encore que la guerre arrivait en grands pas. J’ignorais même ce que voulait dire le mot guerre. Pour moi, c’était sans importance. J’avais une vie normale, remplit d’amour, de rêve et de joies. J’étais une petite fille normale avant que la guerre arrive. J’avais la liberté devant moi. Une liberté sans limite. Je courais partout, sans savoir où je m’en allais. Je riais en me couchant dans les herbres. Je regardais le ciel en rêvant d’être un grand chevalier qui irait à la guerre pour protéger son pays. J’étais si innocente. Et pourtant, j’aimais cette version de moi si innocente. J’aurais voulu rester ainsi toute ma vie. Mais un jour, on me l’a arraché. Cette innocence, cette vie, cette liberté... Tout. On m’a tout prit. Jamais je ne leur pardonnerais… Et jamais je ne l’oublierais.

La guerre ne te laisse pas de choix... Elle t’arrache tout, que tu le veuilles ou non.


Gabriella. Je n’ai jamais aimé mon nom. Il est trop… Je ne sais pas. Je n’arrive tout simplement pas à l’aimer. Il y a quelque chose qui m’empêche de l’aimer, sans doute parce que c’est le dernier mot que j’ai attendu sortir de la bouche de tant de gens que j’aimais. Peut-être parce que ce prénom me rappel tant de souffrance, tant de morts… Sûrement parce que je suis tanné de l’attendre. Ce prénom si affreux… Je n’ai compris que le terme du mot guerre à 9 ans. Je suis sûr que vous êtes étonnés. « 9 ans ?! Mais c’est pourtant jeune ! » Jeune ? Vous n’avez encore rien vu. Ne vous en faites pas, je n’ai perdu que mon innocence à 9 ans, c’est déjà bien. Vous allez être surprit par la suite si déjà vous êtes étonnés. J’ai compris le sens du mot guerre et j’ai sentit mon monde s’effondre. Mon innocence est partit ce jour-là, comme les moments heureux. La guerre est arrivée si brusquement. Un jour, je me suis réveillé et elle était là. J’ai attendu des bruits sourds se rapprochés, des bruits d’explosion, des cris. Mes yeux se sont ouverts sur un autre monde. Mon monde venait de mettre arraché pour être remplacé par un monde horrible. Adieu, les herbes si hautes. Adieu, le ciel bleu. Adieu, les moments de joie. Adieu, la liberté. Adieu, ma belle et heureuse vie. On m’avait tout prit. Mes larmes coulaient tout seul sur mes joies en voyant mon monde disparaître. Ma mère me prenait dans ses bras pour me protéger, alors que des chevaliers rentraient dans notre maison. Mon père et Sebastian partir en premier et après, ce fut mon tour et celui de ma mère. Je pensais qu’ils allaient nous mettre en sécurité. Quel idiotie. Eux ? Nous mettre en sécurité ? Pas du tout ! Tu dois te battre ici. Quelque soit ton âge, ton sexe, ta santé, tu te bats. Tu te bats pour se pays que tu veux sauver. Il s’en fiche de savoir que tu ne veux pas tuer. Tu te bats, un point c’est tout.

Les armes en main, les yeux levés vers la guerre. Prépare toi, Soldat.


Je n’ai pas eu le temps de comprendre ce qui se passait que, déjà, j’avais enfilé une tenue pour me battre et j’avais un fusil en main. La guerre choisit pour toi et tu n’as aucun contrôler sur ça. Tu obéis, c’est tout. Je n’ai jamais eu le choix, j’étais seulement obligé. Je devais avancer, je devais tuer, je devais me battre pour mon pays. Allais-je rentrer dans l’histoire ? Sans doute pas. Et pourtant, j’étais bien là. J’avais 10 ans et je me battais. Mon pays avait été attaqué et la guerre avait été déclarée. Ici, les enfants se battent, point final. Tu n’as pas le choix. Tu frappes, tu tues, tu tires, mai surtout, tu essayes de survivre. Ce ne fut que la voix douce de Sebastian qui me rassurer. Cette voix qui me promettait de toujours me protéger.

« Quoiqu’il arrive, reste prêt de moi, Gabriella. Je te protégerais, je serais ton ange gardien. Et si on meurt, on va mourir ensemble. On ne serra jamais séparé. On ira ensemble dans les nuages et on volera ! On restera ensemble jusqu’à la fin. »

Mais quel fin ? Tu m’avais promis, Sebastian…

J’ai l’impression que ma tête va exploser.


« Maman,
Je vais bien. J’ai 12 ans aujourd’hui… Enfin, je pense bien ! C’est ce que Sebastian m’a dit. Tu sais, maman, je veux rentrer. J’en ai marre de la guerre qui ne scesse jamais. J’ai mal à la tête. Aux jambes. Aux bras. J’ai des bleus partout. Maman, je veux revoir nos moments de bonheurs. J’ai besoin de rentrer. Je ne veux plus rester ici, entouré de morts et de sang. Je pleure chaque fois qu’on a un moment de répit. Je pleure, car j’en ai marre. Marre de tuer des gens, de voir des êtres que j’aime mourir. Est-ce vraiment une vie d’enfant ? Est-ce vraiment la vie que je voulais ? Non, je ne veux pas resté ainsi ! Je veux rentrer à la maison… Mais je ne peux pas. Nous n’avons pas de chez nous, n’est ce pas maman ? Nous n’avons nul part où allez. Nous sommes en temps de guerre et c’est notre seul place. Tu rappels tu de ces moment de paix, de joies que nous avions avant ? Non ? Eh bien moi non plus, mais pourtant… Je me rappel que c’était simple. Que c’était bien et que j’aimais ça. Je me rappel que j’étais heureuse ! Que tu étais heureuse ! Que nous étions heureuse ! Je veux retrouver cette vie, maman ! Sebastian aussi, le veux. J’ai mal, maman. Je pleure… Je souffre… Maman, je veux notre ancienne vie. Maman… Je veux vivre, je t’en pris. Je suis tannée d’être un corps sans âme à la recherche du bonheur. Je suis tannée de tuer des gens… Maman ! J’ai 12 ans et j’ai déjà tué ! Je suis souillé de tout part ! MAMAN !! J’EN AI MARRE !! »

Je veux rentrer à la maison.


À la guerre, tu ne penses qu’à une chose, rentrer chez toi. Mais que peut-tu faire quand ton chez toi… C’est la guerre ? Je n’ai plus de chez moi depuis longtemps. J’ai 13 ans maintenant et la guerre continue. Mon père est mort hier. Et pourtant, je n’ai pas pleuré. Suis-je sans cœur ? Sans doute, mais je suis habitué. Qu’est-ce que sa peut bien changé un mort ? J’en ai vu des tas depuis mon arrivé ici ! J’ai tué, j’ai pleuré, mais maintenant je ne suis qu’un corps sans âme. Un corps qui marche sur une corde qui n’est pas du tout solide. Un faux mouvement et je suis morte. Papa me manque, mais je ne pleure pas. Je n’ai pas le temps de pleurer les morts. Je n’ai pas le temps de me regarder dans un miroir et me dire combien je suis sans cœur. Je dois toujours me relever, continuer à marcher. Mon corps me fait mal, me torture l’esprit, mais j’avance. Papa… Maman… Sebastian…

Un mort de plus… Qu’est-ce que sa change ?


Sebastian… Reviens moi. Tu étais une de mes seules de me battre comme je me battais ! Tu étais toujours là pour me relever ! Tu étais là pour moi ! Reviens moi ! Tu ne peux pas me laisser tombé ainsi. Je ne veux pas. J’ai besoin de toi. Tu es mon héros, mon protecteur. Tu n’aurais jamais dû me laisser tombé. Tu m’avais promis d’être toujours à mes côtés ! Tu étais le seul qui arrivait encore à me faire sourire, le seul qui me calmait, le seul qui m’aidait à me relever… Le seul qui me répétait chaque jour qu’il y avait encore de la chance. J’ai 16 ans et je suis tannée. Tu es mort, je n’ai plus aucune raison de continuer ! Je veux que cette guerre finisse ! Je veux partir ! TU ES MORT ! C’est la première fois que j’ai autant pleuré, Sebastian. Tu étais celui qui me retenait à ce monde. Tu ne peux pas avoir tout simplement disparut. Tu ne peux pas… Sebastian… Je t’en pris. Je n’ai plus la force de combattre sans toi à mes côtés. Sebastian… Sebastian ! Mon corps me brûle, mon cœur pleure et mon esprit me dit de me relever. ARRÊTE TOI ! JE VEUX QUE SA S’ARRÊTE !

Quand la guerre finit, il n’y a jamais de gagnant.


La guerre est finit. On a gagné ? Non. Je n’appel pas sa une victoire. Tout ce que je voie moi, c’est des morts. Partout autour de moi. Et le visage de ma mère plus loin. C’est la seule famille qui me reste, la seule personne qui me retient encore ici. Je lève mes yeux vers CE ciel. Ce ciel que j’aimais tant quand j’étais petite. Un magnifique ciel bleu. Je pleure. Je pleure toutes les larmes de mes corps. J’ai mal partout, j’en ai marre, j’ai l’esprit embrouillé. Est-ce vraiment la vie que je voulais ? NON ! Je voulais être la petite fille innocente que j’étais étant jeune. Je voulais resté ainsi le restant de ma vie, mais la guerre à dû venir me l’arracher. J’ai affreusement mal dans tout mes corps. Je veux dormir, je veux partir, je veux rentrer, je veux… Je ne sais plus. Qu’est-ce qu’un sourire ? Qu’est-ce que le bonheur ? Je ne m’en rappel même pas. Tout ce que je vois, ce sont ses cadavres devant moi. Le sang coule de mes mains pour tomber à terre. Pourquoi…

Une vie normale ? Qu’est-ce que c’est ?


Nous sommes arrivés en Angleterre quand j’eu mes 17 ans. Je ne sais pas trop pourquoi ma mère m’a envoyé ici, à Nobilis. Elle disait que c’était pour me faire des amis, pour me réhabituer à une vie normale. Une vie normale ? Mais je ne sais même plus c’est quoi, une vie normale ! J’ai vécu 6 ans, presque 7 ans, dans une guerre interminable. Je n’ai pas envie de rentrer à Nobilis. Et pourtant, je n’ai pas eu le choix. Ma mère répétait que sa serait très bien pour moi. Qu’ici, je me sentir en sécurité après tant d’année à la guerre. Et que elle aussi avait besoin de repos. Je l’ai vu partir, puis je suis monté voir le directeur. Je n’ai pas pleuré quand j’ai raconté mon histoire pour qu’il sache d’où je venais. Je n’ai pas sourit que les gens de Nobilis m’ont accueillis. Je n’ai pas rit quand les filles du dortoir ont racontés des blagues. Je n’ai fais que regarder ce ciel que j’aimais tant. Je n’ai fais que serrer mon livre contre moi et fermer les yeux. Et j’ai soupiré.


Liens à ajouter

ton texte ici

CRÉDIT - FICHE


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Van Haven

avatar

Féminin
Devoirs : 35
Localisation : Dans un couloir quelconque en train de lire
Emploi/loisirs : Lire ~ Ecriture ~ Musique
Humeur : Je ne sais pas trop...

MessageSujet: Re: Les liens de la jeune Van Haven   Dim 7 Avr - 10:11

Élève



Nom et Prénom(s) Complet
Merci de respecter mon travail et de ne pas redistribuer ce css ! Il a été codé par mes soins et le crédit ne doit pas être enlevé ! Diamine (: Et voilà le Lorem Ipsum ! Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Fusce ullamcorper nisl eget lectus commodo vehicula. Phasellus cursus suscipit ipsum. Fusce ullamcorper nisl eget lectus.




Nom et Prénom(s) Complet
Merci de respecter mon travail et de ne pas redistribuer ce css ! Il a été codé par mes soins et le crédit ne doit pas être enlevé ! Diamine (: Et voilà le Lorem Ipsum ! Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Fusce ullamcorper nisl eget lectus commodo vehicula. Phasellus cursus suscipit ipsum. Fusce ullamcorper nisl eget lectus.




Nom et Prénom(s) Complet
Merci de respecter mon travail et de ne pas redistribuer ce css ! Il a été codé par mes soins et le crédit ne doit pas être enlevé ! Diamine (: Et voilà le Lorem Ipsum ! Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Fusce ullamcorper nisl eget lectus commodo vehicula. Phasellus cursus suscipit ipsum. Fusce ullamcorper nisl eget lectus.




Nom et Prénom(s) Complet
Merci de respecter mon travail et de ne pas redistribuer ce css ! Il a été codé par mes soins et le crédit ne doit pas être enlevé ! Diamine (: Et voilà le Lorem Ipsum ! Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Fusce ullamcorper nisl eget lectus commodo vehicula. Phasellus cursus suscipit ipsum. Fusce ullamcorper nisl eget lectus.



Spoiler:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Van Haven

avatar

Féminin
Devoirs : 35
Localisation : Dans un couloir quelconque en train de lire
Emploi/loisirs : Lire ~ Ecriture ~ Musique
Humeur : Je ne sais pas trop...

MessageSujet: Re: Les liens de la jeune Van Haven   Dim 7 Avr - 10:12

Adulte




    ♦ Nom & Prénom &diams
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    « we are ? »
    Lien ici!
    ♦ Nom & Prénom &diams
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    « we are ? »
    Lien ici!






    ♦ Nom & Prénom &diams
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    « we are ? »
    Lien ici!
    ♦ Nom & Prénom &diams
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    « we are ? »
    Lien ici!



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les liens de la jeune Van Haven   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les liens de la jeune Van Haven
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les liens d'un jeune aryen ! ~
» Des liens pour un jeune Sangrave ?
» ▬ Liens d ' une jeune jument du nom de Flicka .
» Les liens d'un jeune homme en manque de compagnie
» Venez vous frotter à mes piquants-Les liens d'une jeune lycéenne, chanteuse et musicienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noblesse & Indécence :: Personnage :: Relations-
Sauter vers: